Des nouvelles de moi

- mes voyages : j'aime voyager et j'aime photographier. Photos de vacances ...mes coups de coeur - scrapbooking : pour les amateurs de photos comme moi - littérature ou mes livres et auteurs préférés - jardin : pour les amateurs de nature

19 septembre 2010

La CNV

Le roman de Anne van Stappen est suivi de notions de Communication Non Violente faisant référence aux dialogues du roman.
Je vous les livre ici :

La méthode a été mise au point par le docteur en psychologie clinique, Marshall B. Rosenberg afin de prévenir ou de guérir la violence et la rupture de dialogue avec les autres et avec soi-même. Ce processus est notamment inspiré des principes de non-violence de Gandhi et de l'écoute sans jugements selon Carl Rogers.

C'est quoi la CNV?
C'est une façon de penser, de parler, d'agir au service d'une intention de bienveillance, autant pour soi que pour l'autre. Il en découle une manière d'être en relation qui favorise la paix, la coopération, l'épanouissement de l'être humain et le développement de son intelligence émotionnelle.
La CNV constitue un outil puissant pour améliorer les rapports humains et résoudre les situations conflictuelles.

Elle est constituée de quatre étapes :
- observation des faits, de façon neutre
- identification et expression des sentiments
- découverte des besoins à l'origine des sentiments
- formulation d'une demande claire, concrète et négociable

Ce processus repose sur différentes aptitudes :

l'auto-empathie ou écoute de soi et de ses besoins
Pour cela, on se demande : "Comment est-ce que je me sens? A quoi est-ce que j'aspire?" Et l'on y réfléchit jusqu'à ce qu'une clarté se fasse en soi, jusqu'à ce qu'on ressente un soulagement physiologique à l'inconfort du moment qui nous permettra ensuite d'accueillir plus aisément l'autre.

- l'honnêteté ou expression de son propre vécu sans juger ni agresser quiconque
L'honnêteté est la capacité d'un être humain d'exprimer ce qu'il vit, ce à quoi il aspire et ce qu'il demande, sans jugement, ni reproche, ni agressivité.
Si quelqu'un se sent agressé, cela affaiblit notre capacité à obtenir de la collaboration ou à résoudre un conflit.

- l'empathie ou accueil respectueux du vécu de l'autre
L'empathie est une qualité d'écoute et de présence à l'autre, à ses sentiments et à ses besoins, sans vouloir l'amener quelque part et sans souvenir du passé. (Rosenberg)
C'est une attitude de vie dans laquelle on tente de voir l'autre comme un être humain et de créer avec lui une qualité de connexion.
C'est une qualité de présence et de langage qui apaise la souffrance, désamorce la violence, aplanit les différends

- la gratitude ou capacité de célébrer les beautés de la vie
L'appréciation positive est aussi importante pour un être humain que le carburant l'est pour une voiture. Cela fait aller de l'avant.

Si vous avez envie de contribuer à un monde meilleur, voici un moyen puissant que vous pourriez utiliser dès maintenant : exprimer votre gratitude de la façon suivante à quelqu'un qui vous a fait plaisir :
1. Dites-lui ce qu'il/elle a fait en termes d'observation.
2. Exprimez ensuite les sentiments que vous éprouvez en y repensant.
3. Précisez les besoins que l'action de cette personne a comblés chez vous.

Toute action est toujours entreprise pour combler un besoin. Chaque être humain cherche à répondre à ses besoins, plus ou moins consciemment.
C'est plus sain de satisfaire ses besoins par la coopération que par la rivalité ou la domination, et le monde se porterait mieux si les êtres humains cherchaient à combler leurs besoins en collaborant les uns avec les autres plutôt que dans un esprit de compétition.
S'ils n'y sont pas contraints, les êtes humains aspirent à contribuer au bien-être et à la qualité de la vie et sont vraiment heureux quand ils y parviennent.

Les deux volets du processus de la CNV : soi et l'autre

* Deux questions sur soi : "Qu'est-ce que je ressens?" et " A quoi est-ce que j'aspire?"
* Deux questions sur l'autre : "Que ressent la personne qui agit comme cela?" et "A quoi aspire-t-elle?"

Il est clair que si l'on veut créer de l'harmonie dans les relations, il s'avère plus puissant de se demander ce que les gens sentent que de juger ou d'évaluer ce qu'ils sont.

L'expression de la colère

Selon la CNV, la colère est le signe que l'on est coupé de ses besoins et que l'on est "dans sa tête" occupé à juger l'autre en se disant des phrases du genre "il aurait dû; elle n'aurait pas dû; il a tort; elle est égoïste,incompétente,...".

Cette sorte de colère est destructrice car elle est coupée de la vie; il est donc important de la transformer en une énergie au service de la vie. Pour cela, il existe un processus simple et puissant en 6 étapes :

1. D'abord, se taire, voire quitter les lieux afin de ne pas empirer les choses.

2. Puis, si nécessaire, écouter nos jugements sur l'autre car ils sont la cause de notre colère et expriment de façon tragique et maladroite nos besoins non rencontrés.

3. Ensuite, chercher nos besoins non rencontrés dans la situation et les accueillir un à un.

4. Observer en soi l'émergence de nouveaux sentiments, car la colère est comme un couvercle qui dissimule d'autres sentiments comme la tristesse, la peur, l'impatience, ...

5. Chercher quelle demande on peut faire ou se faire pour rencontrer nos besoins.

6. Exprimer nos sentiments, nos besoins et éventuellement notre demande à la personne concernée.

La citation du jour : Celui qui écoute son feu sacré peut tout accomplir. (Anne van Stappen)

Merci à Ghislaine de m'avoir prêté ce livre et m'avoir fait connaitre ce processus de communication non violente.

Posté par philippedester à 05:00 - Infos - Commentaires [14] - Permalien [#]

Commentaires

    Bonjour Philippe, très intéresant ce livre, je vais aller voir à Cultura si je le trouve, j'aimerais bien le lire. Merci pour le tuyau.
    Je te souhaite un bon dimanche. Des bisous

    Posté par NIcky, 19 septembre 2010 à 08:07
  • C'est effectivement très intéressant - il faudrait que beaucoup appliquent ces conseils, le monde s'en trouverait changé !
    Bon dimanche
    Bise

    Posté par Monelle, 19 septembre 2010 à 08:28
  • Bonjour, Je suis tout à fait d'accord avec les principes évoqués. Les mettre en application demande un travail sur soi qui ne peut qu'être long et introspectif. Le harcèlement médiatique agissant à l'encontre de ces préceptes de sagesse, il faut ne pas tomber dans leurs pièges qui n'ont pour effets néfastes alors que d'exacerber la révolte, la colère, le jugement hâtif et irréfléchi.. Je vous souhaite un très bon dimanche. oceandefleurs

    Posté par oceandefleurs, 19 septembre 2010 à 08:42
  • Bonjour Philippe. J'ai bien reçu ton om. et je suis très ennuyée, quelqu'un a dû rentrer dans ma boîte mail et par, contre, moi je ne peux plus y aller. Alors ne m'envoie plus rien pour l'instant, je verrai cela en rentrant chez moi, lundi soir, donc pas avan mardi pour résoudre le problème. Je n'ose pas donner une adresse ds enfants, donc, attendons!Quelle histoire cet informatique!!J'espère que tous mes contacts feront comme toi et ne tiendrons pas compte de ce mail!!!!
    A part cela, tout va bien,il fait frais les nuits mais le soleil est au rendez-vous. A la semaine prochaine donc, courage pour l'année à venir ! Toutes smes amitiés. Arlette

    Posté par arlette, 19 septembre 2010 à 12:07
  • Bonjour Phlippe,

    Ce que tu écris sur Anne van Stappen me fait penser à Eric Berne, le fondateur de l'analyse transactionnelle. C'est extrêmement intéressant mais difficile à maîtriser dans les situations de la vie quotidienne...
    Bisoius et bon dimanche
    Fanchon

    Posté par Françoise, 19 septembre 2010 à 12:44
  • oh làlà tu planes haut pour un dimanche où j'essaie de souffler avant d'attaquer une nouvelle semaine !
    Maintenant, je peux dire que CNV a un sens pour moi.....
    Merci d'avoir boucher un des nombreux trous de mon ignorance...
    Bonne semaine à toi

    Posté par nestor, 19 septembre 2010 à 15:17
  • J'ai vu une émission à la télé qui parlait de ce livre, et çà m'a bien donné envie de le lire, sans doute très intéressant
    bises
    françoise

    Posté par françoise, 20 septembre 2010 à 06:25
  • Bonjour philippe

    Un très bon livre . On peut toujours prendre la décision d'appliquer et de faire ce travail sur soi. Tenir longtemps ces applications restent le plus difficile.
    Belle journée Philippe à bientôt jocelyne

    Posté par jocelyne, 20 septembre 2010 à 06:42
  • Bon début de semaine - bises
    Monelle

    Posté par Monelle, 20 septembre 2010 à 08:53
  • Bonne journée Philippe.
    Jean Claude

    Posté par jcn54, 20 septembre 2010 à 10:01
  • C'est ce que j'essaie de faire...mais face à certains individus (par exemple Dutroux), c'est mission impossible !
    J'en ai du retard encore une fois !

    Posté par fauvette, 20 septembre 2010 à 18:46
  • Bravo pour ce fabuleux résumé, d'ailleurs je vais l'imprimer pour le garder en vue et me rappeler un peu plus souvent.... surtout le 1. SE TAIRE ou PARTIR... je ferais mieux de faire ça plus souvent !

    J'ai lu le livre de Marshal Rosenberg il y a plusieurs années, j'y pense souvent mais au quotidien c'est vraiment difficile à mettre en oeuvre (enfin pour moi les émotions prennent souvent le dessus) mais au moins après coup on peut réfléchir et démêler tout ça en espérant qu'un jour l'illumination se fera et que je pourrais le faire sur le moment !

    Merci encore pour ce blog si diversifié et si riche !

    Posté par anne, 22 septembre 2010 à 07:51
  • J'ai failli faire la formation de CNV. D'ailleurs, je crois que c'était à Namur ? En tout cas, en Belgique. Vous feriez bien d'y envoyer vos dirigeants pour qu'ils réussissent à se mettre d'accord "pacifiquement" pour un gouvernement!

    Posté par Ptitsa*, 25 septembre 2010 à 23:01
  • Coïncidence ?
    Je reçois ce matin au courrier une citation d'Anne van Stappe, je me demandais pourquoi son nom me disait qq chose... c'était bien chez toi que je l'avais lu hier ! Ouf, mon gruyère n'est pas encore total.

    Voici la phrase :
    "Quand une douleur est complètement accueillie, elle se transforme."

    Sûrement. Mais accueillir la douleur est plus facile à dire qu'à faire... BB

    Posté par Ptitsa*, 26 septembre 2010 à 10:23

Poster un commentaire