Des nouvelles de moi

- mes voyages : j'aime voyager et j'aime photographier. Photos de vacances ...mes coups de coeur - scrapbooking : pour les amateurs de photos comme moi - littérature ou mes livres et auteurs préférés - jardin : pour les amateurs de nature

12 novembre 2017

Derniers livres lus

Je suis très en retard dans mes chroniques de lecture. Alors, en voici quelques-unes de livres lus il y a un peu plus de deux ans ! 

Résultat de recherche d'images pour "L'âme du mal"

Cet été-là, je découvre Maxime Chattam avec "L'âme du mal", 1er tome de la Trilogie du mal et déjà je suis accro. 

Oui, le mal existe, c'est, en tout cas, ce que veut nous prouver Maxime Chattam. La réalité peut-être pire que le plus terrible des cauchemars. 

Attention, si vous êtes sensible aux cauchemars, ne commencez pas "L'âme du mal" qui est un page-turner irrésistible. Une fois commencé, vous n'aurez plus envie de manger, plus envie de dormir, plus envie de sortir, ... Vous devrez ABSOLUMENT comprendre, comprendre qui est ce serial killer qui sévit à Portland, qui mutile et tue des jeunes femmes, alors que lui-même est mort, tué d'une balle dans la tête par le profileur Joshua Brolin.

Mais commençons par le commencement. 

Un tueur en séries sévit à Portland. Juliette sera la prochaine victime, kidnappée, enfermée dans une sorte de cave, la mort la guette mais alors qu'elle va la frapper de plein fouet par l'intermédiaire de Leland Beaumont, celui-ci est abattu par Brolin qui a été formé au FBI.

Juliette est saine et sauve! Ouf! Mais ce n'est que partie remise car, un an plus tard, de nouvelles victimes qui portent toutes la marque du Bourreau de Portland sont retrouvées et Juliette se retrouve mêlée à l'enquête.

Une enquête qui vous prend aux tripes, qui vous fait découvrir l'horreur, le mal personnifié et vous triture le cerveau. Comment ce type, enfoui sous deux mètres de terre peut-il à nouveau faire régner la terreur à Portland? 

Tout se dénouera évidemment vers la fin du récit (515 pages de suspense). Malheureusement le livre ne se termine pas comme le lecteur le souhaite. Parfois, c'est le mal qui triomphe! 

Je pense que vous l'avez compris, j'ai adoré ce thriller et je loue Maxime Chattam pour son imagination, son savoir-faire et ses connaissances en matière policière. Il avoue avoir travaillé deux ans sur ce récit. Cela ne m'étonne pas étant donné la précision des éléments décrits propres à une enquête policière aux Etats-Unis.

J'ai tellement été captivé par ce récit que je m'octroie une petite pause (je vais lire un court récit d'un autre genre) avant de me lancer sur le tome 2 de cette trilogie.

 

 

coeur

PS J'ai juste sauté un passage trop hard pour moi : les descriptions des lésions par le médecin légiste. Comme dans les romans de Partricia Cornwell, je ne supporte pas ces descriptions. 


 

in tenebris

Dans le deuxième tome de la trilogie du mal, Maxime Chattam emmène ses lecteurs dans les ténèbres et bien plus loin. Il s'agit d'avoir le coeur bien accroché!

Comment vous parler de ce thriller sans vous en dévoiler le thème qui n'apparait qu'en fin de récit?

Une jeune femme, nue, hurlant à tout vent, courant comme une dératée, est interceptée. Elle a été scalpée et affirme s'être échappée de l'enfer. 

Pour le moins, on peut dire qu'elle ne ment pas! 

La jeune détective Annabel O'Donnel, dont le mari a disparu, prend l'enquête en main.

Et c'est la plongée dans l'enfer! Les photos de 67 personnes disparues sont retrouvées. Tous les visages affichent la même terreur.

Parmi ces visages, il y a celui de Rachel Faulet, enceinte, disparue alors qu'elle séjournait chez sa soeur. 

Ici on retrouve Joshua Brolin, le profileur du tome 1, qui a démissionné, est devenu détective privé et a été engagé par les parents de la jeune fille pour la retrouver. Il travaillera donc en collaboration avec Annabel O'Donnel. 

Tous deux rencontreront des monstres et plongeront, ensemble, dans l'horreur...

Ames sensibles s'abstenir...

J'ai beaucoup aimé ce bouquin, mais ce n'est pas le gros coup de coeur que j'ai éprouvé pour le tome 1.

 

smiley 1

 


maléfices

Quelle imagination, quelle précision et que de recherches pour cette trilogie! 

Une fois encore, Maxime Chattam balade ses lecteurs d'un suspect à un autre, semant de fausses pistes pour les égarer. Mais, cette fois, j'ai trouvé le coupable (ce qui est extrêmement rare). Bien sûr, j'ai beaucoup douté puisque, plusieurs fois, les policiers avaient soi-disant découvert le meurtrier. Je me disais : "Non, ce n'est pas possible, il reste 100 pages, il reste 60 pages, ce n'est pas le bon meurtrier".

Dans ce tome, on retrouve Joshua Brolin, l'ex-profileur devenu détective privé, toujours pas remis de ses blessures morales, et Annabel O'Donnel que les lecteurs ont découvert dans le deuxième tome, détective new-yorkaise.

J'espérais une union entre les deux héros mais Maxime Chattam ne fait pas dans l'eau de rose... Aux lecteurs d'imaginer comment leur relation évoluera. 

 Le point fort de "Maléfices" : les araignées utilisées ici comme tueuses. Les blessures morales d'une femme "vide" qui ne peut avoir d'enfants, la domination masculine sont les autres "thèmes" de ce roman.

Une fois commencé, ce bouquin de 640 pages doit être lu très vite car il est aussi addictif que les deux précédents (même si mon gros coup de coeur reste le premier, peut-être justement parce que c'est le premier Chattam que j'ai lu). Je soupçonne l'auteur de n'écrire que des "page-turner".

Pour l'ensemble de la trilogie, j'ai remarqué un manque d'utilisation du téléphone portable et d'Internet. 

Une énigme reste irrésolue : "Qu'est devenu le mari de la détective O'Donel?" Maxime Chattam promet de satisfaire la curiosité des lecteurs dans une autre histoire bien différente (sans la présence de Brolin, snif!) mais il n'en donne pas le titre. 

Quelqu'un peut-il donc me donner le titre du roman dans lequel on retrouve Annabel et son mari?

 

smiley 1


 

musso

On peut dire que Valentin Musso après Maxime Chattam, c'est du petit lait.

Du frère de Guillaume, j'ai adoré "Les cendres froides", un roman très intéressant sur les maternités nazies; j'avais beaucoup aimé "La ronde des innocents" qui avait pour thème "les surdoués"; j'ai moyennement aimé "Le murmure de l'ogre", un thriller comme il en existe tant. "Sans faille" n'est, pour moi,  pas plus intéressant; je le qualifierais plutôt de thriller psychologique. Me voilà donc un peu déçu des deux derniers romans de l'auteur! 

Il m'a fallu un certain temps pour entrer dans le récit. Pourquoi certains bouquins vous attirent-ils comme un aimant dès les premiers mots, pourquoi d'autres démarrent lentement et d'autres encore jamais? Difficile à dire! 

"Sans faille" se divise en 2 parties qui s'entrelacent. 

Des anciens copains d'école se retrouvent, à l'âge adulte, pour un weekend en montagne et une petite expédition sur un glacier, dans les Pyrénées. 

On les retrouve, à l'adolescence et, petit à petit, l'histoire se met en place. Le lecteur comprend ce qu'il se passe même s'il hésite presque jusqu'à la fin sur les motivations du héros. 

L'expédition en montagne tourne mal : deux d'entre eux tombent dans un ravin; un autre est malade comme un chien; ils sont perdus sans secours possible et les portables ne passent pas. 

Hasard? Accident? Ou vengeance? Le lecteur opte pour la 3e solution. 

Celui qui a entrainé ses copains dans ce délire a été brimé dans sa jeunesse, dominé par les autres, trahi même. On comprend donc que le désir de vengeance le mine...

La fin annonce la couleur : accident ou actes volontaires? Je ne vous en dirai pas plus...bien que le bandeau en dise long (trop!).

Pas mal mais sans plus et très loin des deux premiers romans de l'auteur d'où ma déception. Celui qui découvrira Valentin Musso par ce roman ne pourra pas comparer et ne connaitra donc pas ma déception! 

 


poids

Patricia MacDonald est une auteure que je suis depuis de nombreuses années. 

"Le poids des mensonges" est le 15e que je lis de l'auteure. 

J'ai envie de dire : "Rien de nouveau sous le soleil"! Ce polar ressemble, en effet, à des centaines d'autres. C'est du polar gentil, le genre qui ne fait peur à personne (contrairement à d'autres que je ne citerai plus! Non, je n'en suis pas encore tout à fait remis!).

Un enfant disparait alors que sa belle-mère le conduit à l'école. Personne ne l'a vu; elle n'a aucune preuve qu'elle a bien amené son "fils" à l'école. 

Le gamin, Geordie, 6 ans, a perdu sa mère; elle a été écrasée par un chauffard qui a pris la fuite. Caitlin a épousé le père du gamin et tout se passe pour le mieux...jusqu'à la disparition du petit.

Un fait est alors révélé : le chauffard, responsable de la mort d'Emily, n'est autre que le propre frère de Caitlin. Jamais elle n'a osé l'avouer ni à son mari ni à la famille de la victime.

Du coup, Caitlin n'apparait plus aussi blanche aux yeux des gens qui l'entourent et Noah, son mari, la jette dehors.

Pourtant, Caitlin n'est coupable que d'un mensonge par omission. Elle aime le petit comme le sien et est décidée à tout faire pour le retrouver...

Comme je vous l'ai dit plus haut, rien d'original dans ce thriller mais une intrigue bien menée, un suspense omniprésent et une surprise à la fin.

Il est question ici de pédophilie, d'inceste, d'abus d'enfants, un thème malheureusement assez courant.


 

Et vous, vous lisez en ce moment? Quoi? 

 

 

Posté par philippedester à 06:37 - Littérature - Commentaires [10] - Permalien [#]

Commentaires

    Bonjour Doudou,

    Mon Dieu, cela faisait longtemps.
    Comme tu le sais Chattam n'est pas mon ami !
    Je n'ai pas encore lu Valentin Musso, je suis fan de son frère !
    Et Patricia MacDonald non plus.
    Une belle panoplie de livres.
    Passe un bon dimanche, je t'envoie de doux bisous.

    Posté par Mousse, 12 novembre 2017 à 07:09
  • de très bonnes lectures ! je vais attaquer surement miséricorde aujourd'hui

    Posté par khanel3, 12 novembre 2017 à 08:54
  • Pas pour moi ... j'aimais bien ces lectures il y a longtemps mais maintenant plus du tout .
    Je viens de découvrir Marie Sabine Roger , et j'ai passé de bons moments en lisant " la tête en friche " ( j'avais vu le film ) , " bon rétablissement " ; " les encombrants " , pour ce dernier , ce sont de petites nouvelles bien cruelles mais tellement vraies !!!
    et puis j'ai lu aussi " Jules " : qui est un chien d'aveugle et sa maitresse retrouve la vue .... de Didier van Cauwelaert ; j'ai beaucoup aimé aussi .
    Je suis une dévoreuse de livres , j'espère que mes yeux tiendront !
    bonnes lectures à toi . bon dimanche

    Posté par claude, 12 novembre 2017 à 10:16
  • Bonsoir Philippe

    Pas du tout ma tasse de thé ces lectures mais à chacun ses goûts comme l'on dit ...
    En tout cas je vois que tu as de quoi occuper tes longues soirées ....
    Bonne semaine, j'espère qu'après toute cette grisaille du week end le soleil nous fera une petite apparition, même si ses rayons ne nous réchauffent plus, c'est bon pour le moral !!
    Amitié ch'ti !
    Nicole

    Posté par cheznous62, 12 novembre 2017 à 17:48
  • Sur un sens tu me donnes envie de lire Chattam et en même temps trop de mal , de toute façon ce ne sera pas pour le moment .
    Merci pour le résumé de ces livres .
    Bises

    Posté par Marithé, 13 novembre 2017 à 09:18
  • Merci Philippe de ces pistes de lecture que tu nous offres
    Belle semaine
    Amicalement

    Posté par Océanique, 13 novembre 2017 à 14:18
  • De bien belles lectures, c'est super! En ce moment je suis en train de lire: Quête au coeur de la nature (I Una) Bise, bon lundi tout doux!

    Posté par Maria Lina, 13 novembre 2017 à 14:30
  • j'ai lu la trilogie de Chattam il y a longtemps, j'avais adoré, je l'ai offerte à une cousine aussi il y a 10 ans, je m'en souviens bien. Pour répondre à ta question c'est " la promesse des ténèbres"

    Posté par Patricia45, 15 novembre 2017 à 20:59
  • Je dois avouer que ça ne me tente pas trop. Ma lecture du moment : "Dictionnaire amoureux de la Bretagne".

    Posté par Un petit Belge, 16 novembre 2017 à 17:57
  • une balade bien agréable !
    ici il a gelé ce matin -2° mais à 10h avec un beau soleil la température est déjà remontée à 8° ! ça ne m'empêche pas d'aller au jardin à partir de 11 h jusqu'à 16h pas de mistral aujourd'hui c'est bien agréable
    après le soleil passe derrière la colline
    bon week end bises Cathline

    Posté par cathline, 17 novembre 2017 à 13:51

Poster un commentaire