Des nouvelles de moi

- mes voyages : j'aime voyager et j'aime photographier. Photos de vacances ...mes coups de coeur - scrapbooking : pour les amateurs de photos comme moi - littérature ou mes livres et auteurs préférés - jardin : pour les amateurs de nature

24 juillet 2011

Eh hop! au pilon

Ma première maison d'édition, Elzévir à Paris, celle qui a édité mon recueil de nouvelles (contre paiement bien sûr), vient de me signaler que si je ne rachetais pas le stock restant (soit 133 livres pour la modique somme de 1065 euros) il serait envoyé au pilon.

J'ai justement lu un article à ce sujet.

Chaque année, rien qu'en France, 100 millions de livres terminent leur carrière d'objet furtif de consommation au pilon. Ces livres finissent en cubes, des balles de papier revendues à 30 euros l'unité et renvoyées dans les pays d'Asie pour y être traitées chimiquement et revenir en Europe sous forme de cartons d'emballages.

En jetant à la poubelle le carton de pizza que vous venez de déguster, sachez que c'est un peu de littérature qui finit au bac : quelques vers d'une amoureuse des mots, un brin de rêveries champêtres d'un auteur régional, les illustrations d'un conte pour enfants, les succulentes recettes de confiture d'une grand-mère et, parfois, une ou deux pages de Balzac.

Ce qui coûte cher, c'est évidemment le stockage, comme dans n'importe laquelle des industries modernes.

Les libraires remballent 40 % de leurs livres après quelques semaines parfois pour faire place à d'autres bouquins. Pourtant certains livres ont besoin de temps pour se faire connaitre.

Cette destruction livresque massive a de quoi écoeurer les amoureux éperdus de l'ouvrage d'art. Pourquoi ne pas amener la culture dans les hôpitaux ou les prisons où elle fait cruellement défaut?

                                   extrait de l'article "Des millions de livres livrés au pilon", Courrier de l'Escaut, septembre 2009

La citation du jour : Jamais je n'ai détruit un livre. J'ai préféré les vendre moins cher ou les offrir. (David Gianonni, éditeur)

Posté par philippedester à 04:57 - Infos - Commentaires [24] - Permalien [#]

Commentaires

  • Heureusement que j'ai ton livre dans ma bibliothèque, je serais catastrophée de le revoir dans un emballage de yaourt...Quel malheur ce manque de respect pour la littérature..la vraie.je suis d'accord avec toi, ces livres devraient être distribués dans les hôpitaux, maisons de retraite ou prison.
    Ainsi va le monde moderne et ce n'est pas encourageant.
    Bon dimanche quand même avec toutes mes amitiés.

    Posté par Arlette Jacob, 24 juillet 2011 à 08:57
  • Il en va de ce monde pour les livres comme pour tout le reste, le mot INUTILE est collé à une vitesse incroyable, et c'est la porte ouverte pour le rebut. Il pourrait en être tellement différemment avec un peu d'efforts, et je rejoins les idées d'Arlette pour que ceux qui ne peuvent pas achever de livres, puissent tout de même avoir accès à ces moments d'évasion. Bon dimanche quand même Philippe, et Bises

    Posté par tataze, 24 juillet 2011 à 10:04
  • Aucun respect pour celui qui a écrit ces livres, dont toi ! et tu as raison pourquoi ne pas en faire cadeau à ceux qui en ont besoin, les hôpitaux, maisons de retraite, voir même les envoyer vers ceux qui ont soif d'apprendre à lire, en Afrique, par exemple !
    Bon dimanche
    Monelle

    Posté par Monelle, 24 juillet 2011 à 12:01
  • Ma fille récupère tous les livres des bibliothèques et les envoie à Madagascar afin que la culture semée soit récoltée. Mais bien entendu c'est du bénévolat.
    Je te souhaite un bon dimanche
    Amitié
    Jacqueline

    Posté par Jacqueline, 24 juillet 2011 à 12:07
  • Bonsoir cher Philippe

    C'est une honte !
    Je comprends ta réaction. On vit dans un monde de gaspillage, je ne savais pas cela avec les bouquins.
    Je dépose les bouquins dont je n'ai plus envie chez les bouquinistes, ils sont ravis.
    Je ne pourrais pas jeter un livre.
    Il faut faire attention, bientôt ce sera nous au pilon !
    Bon dimanche dans la bonne humeur.
    Je t'envoie de gros bisous.

    Posté par Mousse, 24 juillet 2011 à 12:55
  • Et bien suis tout à fait d'accord avec toi!!!!Pourquoi jeter et pas donner????Comme tu dis il y a des endroits où cela profiterais vraiment!!!Merci pour cette prise de conscience j'ignorais tout à fait! Bisousssssssssssssssssssssss

    Posté par gootchai, 24 juillet 2011 à 15:17
  • Oui ! Quel dommage ! Cela serait beaucoup mieux de les donner à quelques associations ou hopital. Au moins, ce serait utile et le livre ne serait pas détruit !!!

    Posté par mamie Sido, 24 juillet 2011 à 17:49
  • vanité des vanités, tout est vanité dit l'Ecclésiaste !...

    Posté par eva, 24 juillet 2011 à 18:23
  • Je trouve cela parfaitement honteux de massacrer deliberement des livres ! cela me met en colere J'ai beaucoup de respect pour les livres, je vis parmi eux et j'y suis trés attachée Ceuxd'entre nous qui ont ton livre dans leur bibliothéque, ont sauvé un bon nombre d'exemplaires! Tiens, du coup, je vais le relire tout de suite!
    Je trouve lamentable ce non respect de l'auteur qui a mis toute son ame a écrire
    Je t'envoie un petit rayon de soleil qui enfin de percer les nuages, cela te rechauffera peut être un peu le coeur
    Bonne soirée a toi

    Posté par violette, 24 juillet 2011 à 20:09
  • Pfff, ça me torture chaque fois que j'entends cela mais que faire à notre niveau ? L'éditeur ne fait pas beaucoup d'efforts...Il suffirait de contacter quelques écoles ...

    Posté par CArine-Laure, 24 juillet 2011 à 21:19
  • Je n'ai pas encore ton livre... Tu en as un exemplaire pour moi ?

    Me faire parvenir les conditions par mail (prix et frais de port)

    Merci.

    Posté par Quichottine, 24 juillet 2011 à 21:35
  • Quel gachis...

    Posté par jackie, 24 juillet 2011 à 22:23
  • Je suis très surprise ...et ne savais pas que l'on détruisait ainsi des livres . Je pensais naïvement qu'ils étaient offerts alors à des maisons de retraite, des bibliothèques, des collèges, lycées ...bref il y aurait certainement des amateurs. Quel gaspillage!... mais hélas c'est pareil pour bien d'autres choses ( la nourriture dans les cantines scolaires est jetée : je parle de nourriture en barquette intacte et non périmée ), interdiction de la donner par exemple aux "restos du coeur "...
    Oui, ce qui est désolant, c'est de voir l'abondance et le gaspillage d'un côté et le manque de l'autre sans côté du non respect , ici
    de la littérature et de son auteur! Bonne journée. Domie

    Posté par domiescrap, 25 juillet 2011 à 10:07
  • ...et le manque de l'autre côté, sans parler du non respect,ici de la littérature et de son auteur. Désolée...pour la phrase mal tapée au-dessus.

    Posté par domiescrap, 25 juillet 2011 à 10:09
  • Cela ne m'étonne pas, mais c'est révoltant.
    Pourquoi en imprimer beaucoup du premier coup et détruire les invendus au bout d'un certain temps ? Délais un peu court sûrement.
    Les auteurs sont-ils prévenus, au départ, de ces conditions ?
    Bon début de semaine.
    Jean.

    Posté par Jean, 25 juillet 2011 à 10:17
  • Salut fils. J'étais au courant pour la méthode aberrante du tout au pilon. Mais te proposer le rachat du solde après ce que tu as payé pour l'éditer, j'appelle cela de l'arnaque. Et je pèse mes mots.
    Tchao. un dinosaure80 indigné

    Posté par Henri, 25 juillet 2011 à 19:40
  • Je ne connaissais pas du tout cette méthode maais quel manque de rspect pour les auteurs !

    Posté par christelle, 25 juillet 2011 à 21:28
  • Alors là, je te comprends !! Jamais je ne pourrais jeter un livre. J'en ai une pièce remplie. Après un bon tri, qui m'est très difficile, je les apporte à la bibliothèque de mon quartier et le reste à la bibliothèque de l'hopital.
    Bisous
    Fanchon

    Posté par Françoise, 26 juillet 2011 à 17:03
  • Mais IL FAUT CONSOMMER!!!! mon cher ami donc utiliser ou pas et JETER : nourriture, vêtements , appareils et livres ....alors que tout cela manque cruellement aux populations ....Sur production agricole : à la benne !!! pendant qu'en Somalie la population crève de faim. C'est le coté noir de la modernité hélas mal gérée !!!
    Bonne soirée (pas de cauchemar !!)
    Bises Danielle

    Posté par mamdany44, 26 juillet 2011 à 23:40
  • Un article paraîtra demain.
    Douce soirée à toi.

    Posté par Quichottine, 28 juillet 2011 à 16:33
  • Je suis étonnée de cette fin de certains livres . C'est un manque de respect pour l'auteur et du livre lui-même. Comme tu le dis , les invendus devraient être donnés à des organismes . On ne sait plus donner , on gaspille .
    Bonne soirée Andrée

    Posté par Andrée, 29 juillet 2011 à 21:33
  • Sauvé !

    Bonjour, je viens de chez Quichottine et je pense en avoir sauvé un !... commandé ce matin chez Amazon. J'espère qu'il fait partie des 133. Je ne fais pas cela par "bonté d'âme" mais parce que j'ai été vraiment séduite par cette histoire de solitude et que j'ai bien envie de connaître le reste... Et puis le pilon ! c'est révoltant !!!! Belle soirée.

    Posté par cathycat, 30 juillet 2011 à 17:58
  • Bien triste de détruire les livres, c'est un peu de l'âme de l'auteur qui s'éffiloche! Un crève-coeur...Je donne mais ne jette jamais

    Posté par karine, 09 août 2011 à 21:53
  • Tiens, tiens ! Je ne savais pas cela. Comme mon livre a été édité par ces messieurs-dames d'Elzévir, il y a de fortes chances que l'on me fasse le même genre de proposition, dans quelques temps !!! Très classe.

    Posté par Antoni, 12 septembre 2011 à 12:39

Poster un commentaire