Des nouvelles de moi

- mes voyages : j'aime voyager et j'aime photographier. Photos de vacances ...mes coups de coeur - scrapbooking : pour les amateurs de photos comme moi - littérature ou mes livres et auteurs préférés - jardin : pour les amateurs de nature

31 décembre 2022

Changement de blog

J'ai ouvert ce blog en mars 2008, les blogs étaient alors à la mode et je commençais à écrire...

Mon but inavoué était de présenter mes écrits et, notamment, mon recueil "Textes et nouvelles de moi", mon premier livre édité. Un rêve ! 

C'est d'ailleurs ce recueil qui a donné le titre à ce blog. 

Depuis des mois, pour ne pas dire des années, Canalblog m'énerve. 

J'en ai eu marre de tous ses dysfonctionnements et je suis allé voir ailleurs. 

Vous pourrez donc me retrouver sur Eklablog :

- http://les-passions-de-phil.eklablog.com : pour les photos de vacances (hors Belgique) notamment

- http://cdubelge.eklablog.com : pour tout ce qui concerne la Belgique

Je vous y retrouve avec plaisir. 

Posté par philippedester à 08:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]

18 octobre 2022

Bibracte

"Bibracte", ce nom vous dit-il quelque chose? 

Moi, rien du tout, avant d'avoir lu ce nom dans un livre "Les cent lieux qu'il faut voir" (ce n'est plus l'émission cette fois). J'ai donc ajouté ce nom sur ma liste des choses à voir en Bourgogne. 

Bibracte était la capitale du peuple celte des Éduens, développée surtout au Iᵉʳ siècle av. J.-C. Cette ville gauloise s'est développée sur le Mont Beuvray (alt.821m).

Aujourd'hui, c'est un musée et un chantier de fouilles permanent ! 

Le parcours se fait en voiture. Des endroits sont prévus pour laisser la voiture et explorer les lieux à pied. 

La Porte du Rebout est le principal accès à l'oppidum. Elle est percée dans le rempart, long de 5,2km, qui ceinture la ville au Ier sècle avant notre ère. Porte et murs ont été reconstruits après les fouilles. 

DSC07613

Impossible de vous expliquer toutes les photos même si je possède le guide de l'endroit. 

DSC07614

DSC07615

DSC07616

DSC07617

DSC07619

DSC07621

Le bassin. 

En partie restauré, ce bassin en forme de coque de navire, fait en blocs de granie soigneusement agencés, a été construit dans l'axe de la rue principale de l'oppidum. Il témoigne des connaissances géométriques des bâtisseurs de Bibracte, fidèles aux canons hérités des Grecs. 

DSC07622

DSC07623

La vallée de l'Arroux

DSC07627

La chapelle Saint-Martin

Installées à l'emplacement d'un temple gallo-romain, la chapelle et la croix Saint-Martin témoignent de la vocation cultuelle du lieu. La chapelle fut bâtie en 1873, à l'issue des fouilles du lieu. 

DSC07628

DSC07631

DSC07629

A proximité s'élève un monument qui honore la mémoire de Jacques-Gabriel Bulliot qui "réinventa" littéralement Bibracte par ses fouilles entre 1867 et 1895.

DSC07632

DSC07633

Le centre monumental.

Edifié peu après le milieu du Ier siècle avant notre ère et fortement remanié après un incendie vers -20, ce vaste espace de 80 X 80 m rassemble des constructions romaines associant parties publiques (boutiques, cour à portique, basilique,...) et parties privées. Il est conservé sous un grand abri lesté de sacs de sable pour compenser l'absence de fondations. 

IMG_20220329_114459

La grande maison romaine. 

Entièrement dégagée, cette maison est la plus vaste du site (3600 m2). Elle possède des éléments caractéristiques de l'architecture romaine : atrium, péristyle, bains...

A proximité, on trouve la chaumière construite par Bulliot, fouilleur de Bibracte. 

DSC07634

DSC07635

DSC07636

DSC07637

IMG_20220329_130131

Nous arrivons au bout de notre visite. Mais ne manque-t-il pas quelque chose? 

Sans elle, pas de vie possible ! 

De quoi s'agit-il? 

DSC07643

La fontaine Saint-Pierre

Liée à la plus abondante source de la ville, la fontaine a connu plusieurs aménagements de l'Antiquité jusqu'au XIXe siècle. La reconstitution proposée à l'issue des fouilles évoque la forme du bassin érigé au Ier siècle avant notre ère. C'est aujourd'hui un lieu bucolique où s'écoule le ruisseau de la Goutte Dampierre. 

DSC07638

DSC07639

DSC07640

DSC07642

Le musée

Nous terminons notre visite par le musée composé de plusieurs galeries. Un spectacle audiovisuel nous y attend; des tablettes tactiles permettent d'explorer les différents niveaux. 

IMG_20220329_140005

IMG_20220329_140011

IMG_20220329_140040

IMG_20220329_140423

IMG_20220329_144503

J'espère que cette visite vous a plu. Moi, en tout cas, j'ai adoré cette excursion dans le monde gallo-romain. 

 

Posté par philippedester à 07:24 - Voyage Voyage - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,

14 octobre 2022

Autun (2)

Je vous avais promis un truc moche. Le voici : 

DSC07712

Mais qu'est-ce que c'est que ce truc? 

Il s'agit de la pyramide de Couhard, c'est un monument funéraire du Ier ou IIe siècle qui ornait l'une des neuf nécropoles situées aux abords de la ville d'Autun. En effet, les règles d'urbanisme de l'époque antique interdisaient l'implantation de sépultures à l'intérieur de la cité. 

DSC07718

Il n'en reste que le blocage interne en granit, mais des études ont permis de reconstituer un monument composé de deux parties distinctes : une base cubique de 10,50 m de haut et une pyramide de 22,50m. L'ensemble culminait donc à 33m ! La pyramide devait être belle dans son vêtement blanc ! 

Si cette ex-pyramide est devenue très moche, il faut bien l'avouer, l'endroit est très charmant. 

DSC07709

DSC07710

DSC07713

DSC07714

DSC07715

DSC07716

DSC07717

Et puis, de là, la vue sur la cité et sur la cathédrale est splendide ! 

DSC07719

DSC07720

DSC07721

DSC07722

DSC07723

Je vous avais aussi promis un lieu merveilleux. 

Nous laissons la voiture au pied de la pyramide et nous prenons ce sentier : 

DSC07725

DSC07726

DSC07727

Nous sommes au pied de la cité d'Autun et nous voilà soudain en pleine nature. Nous partons à la recherche de la cascade de Brisecou. Sur notre trajet, l'eau sera omniprésente. 

DSC07728

DSC07729

DSC07730

DSC07731

DSC07732

Ce chemin suit l'ancien aqueduc romain de Montjeu, réutilisé au XIXe siècle pour alimenter des moulins. 

DSC07733

IMG_20220330_145908

Ce petit cours d’eau, malgré ses apparences n’est pas un phénomène naturel. Au début du XIXe siècle, le nouveau propriétaire des lieux bâtit un pavillon de plaisance dominant la gorge de Brisecou creusée par l’Acaron. Il y aménage un jardin anglais (aujourd’hui disparu) et établit une dérivation du ruisseau pour former une chute d’eau.

Ce n'est pas la chute en elle-même qui est merveilleuse, mais tous ces petits chemins qu'emprunte l'eau pour aller là où elle a envie ! 

DSC07734

DSC07735

DSC07736

DSC07737

Toutes ces eaux qui jaillissent de partout, ces pierres moussues, ces arbres m'ont fait passer un moment hors du temps que j'ai adoré. Une balade sublime ! 

Sur le versant qui fait face à la cascade, de gros blocs granitiques offrent de belles opportunités de varappe.

DSC07738

DSC07740

DSC07741

Malheureusement, une partie du chemin de l'autre côté de l'eau est privée. Il faut donc reprendre le même sentier pour rejoindre le parking. 

DSC07742

DSC07743

DSC07744

Retour sur le parking d'où je jette un dernier regard vers la cité. 

DSC07745

DSC07746

 

 

La prochaine fois, je vous emmène dans un lieu tout à fait différent. Soyez au rendez-vous ! 

Posté par philippedester à 13:25 - Voyage Voyage - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

11 octobre 2022

Autun

Autun est une ville que j'ai découverte dans l'émission "Les 100 lieux qu'il faut voir"; je l'avais donc inscrite sur ma liste des visites. 

Nous pénétrons dans la ville par la porte d'Arroux. 

DSC07644

Les 4 portes de la ville édifiées lors de la construction du rempart (encore visible sur 4 km) ont été construites sur le même plan. Elles étaient flanquées de chaque côté par une tour. Deux grandes ouvertures laissaient passer les chariots et deux plus petites les piétons. 

La cathédrale est le point d'orgue de la ville. Nous nous dirigeons vers elle en passant par l'hôtel de ville et le théâtre. 

DSC07646

DSC07647

DSC07648

DSC07649

Avec les premiers temps du christianisme naissait, à Autun, une communauté chrétienne importante. 

Au Ve siècle, on construisit la première cathédrale. 

Au XIIe siècle, un évêque décida de faire construire une nouvelle église pour accueillir les nombreux pèlerins venus se recueillir près des reliques de Saint-Lazare. 

DSC07655

Au centre du choeur s'élevait le "tombeau de saint Lazare" qui a été détruit en 1766. 

DSC07663

Le tympan du Jugement Dernier a pu être redécouvert en 1837.

DSC07666

 

DSC07667

La flèche et la partie supérieure du chevet sont du XVe siècle. 

DSC07673

DSC07665

Au-dessus des chapelles latérales (XVIe siècle), on aperçoit les contreforts assez lourds mis en place au XIIIe siècle pour soutenir la voute de la nef. 

DSC07664

 

DSC07659

DSC07661

Quelqu'un peut-il me rappeler le nom de cette petite "construction" placée devant la cathédrale? Merci, Huguette. Il s'agit simplement de la fontaine Saint-Lazare. 

DSC07660

 

DSC07681

Partons maintenant à la découverte de la ville. 

La Porte des Bancs était la seule ouverture de la ville haute vers le nord. Elle doit son nom aux étals des bouchers tenus de débiter la viande dans un local voisin. 

DSC07650

Une rue porte le même nom. 

DSC07652

Le musée Rolin est situé dans l'ancien hôtel de Nicolas Rolin. Les collections proposent un panorama complet du gallo-romain au XXe siècle. 

DSC07653

DSC07654

Dans toutes ces villes bourguignonnes, on peut découvrir de jolies maisons à colombages. 

DSC07658

Certaines auraient bien besoin d'une petite restauration. 

DSC07669

Partons maintenant à la découverte des remparts. 

DSC07674

DSC07675

DSC07677

La Tour des Ursulines, anciennement Tour des Prisonniers ou encore Tour François Ier, est un donjon érigé au XIIe siècle. Il avait pour fonction de protéger l'ancien château. 

DSC07676

DSC07678

Changeons tout à fait d'époque avec le passage Balthus construit au milieu du XIXe siècle à la place de la halle aux marchands. 

DSC07683

On va maintenant reprendre la voiture pour aller voir le temple dit de Janus. 

DSC07685

DSC07687

Il s'agit d'un fanum, temple de tradition celtique construit au IIe ou IIIe siècle sur un grand sanctuaire situé à 400 m de la ville antique. 

DSC07689

DSC07690

Il ne reste que la cella, lieu où se situait la divinité. 

La construction était initialement entourée d'une galerie couverte. 

Des prospections aériennes ont révélé l'existence d'un théâtre de type gallo-romain. 

DSC07691

DSC07692

Non loin se trouve la Porte Saint-André. 

DSC07695

DSC07696

On reprend encore la voiture pour découvrir le théâtre antique. 

DSC07697

DSC07698

DSC07699

Construit à l'est de la ville antique, il était destiné aux représentations de tragédies. Ses dimensions en font le plus vaste théâtre antique connu du monde romain. Il pouvait accueillir 20 000 spectateurs sur 3 niveaux. 

La cime des arbres correspond approximativement au sommet du dernier niveau. 

DSC07700

DSC07701

En haut se trouve la maison du gardien du théâtre antique.

Cette maison, située juste au-dessus de la Domus Augustae siège social de la Legio VIII Augusta, a été construite au XIXe siècle pour accueillir un gardien au moment où l’on travaillait aux fouilles du théâtre romain situé juste à côté. Pendant un temps elle a servi de musée lapidaire avant que les pierres ne soient acheminées vers différents musées, dont le musée lapidaire Saint-Nicolas.

DSC07702

Ce qui fait sa curiosité est l'inclusion dans sa façade et dans ses murs de sculptures romaines et médiévales venant du théâtre, mais surtout de l'ancienne nécropole voisine. 

DSC07703

DSC07706

Dans le post suivant, nous ne quitterons pas Autun. Je vais vous montrer un truc moche (eh oui ! ça arrive) et un lieu extraordinaire. Soyez au rendez-vous ! 

 

Posté par philippedester à 08:15 - Voyage Voyage - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,

08 octobre 2022

Avallon

Ayant découvert un peu plus tôt la magnifique basilique de Vézelay, restaurée, toute pimpante, je ne vous cache pas que j'ai été très déçu lorsque j'ai découvert la collégiale Saint-Lazare d'Avallon ! 

DSC07791

Cette collégiale a bien besoin d'une bonne restauration, la façade est sale, l'intérieur est moisi, de la mousse pousse sur les murs. C'est bien triste de laisser un tel bâtiment en l'état ! 

Les origines de la collégiale remontent au VIIIe siècle. Elle était incluse dans l'enceinte castrale. 

Sur la route de Saint-Jacques, l'église est devenue un important lieu de pèlerinage. Saint-Lazare (dont un os du crâne s'est retrouvé dans le bâtiment) est considéré comme guérisseur de la peste (maladie qui n'épargnait aucune ville).

DSC07793

Des statues d'origine, il ne reste que celle d'un prophète rescapé de la chute du clocher en 1633.

DSC07794

L'intérieur est composée d'une nef centrale flanquée de deux bas-côtés. 

DSC07795

Les vitraux, heureusement en bon état, sont sublimes ! 

DSC07796

DSC07797

DSC07798

DSC07799

DSC07801

DSC07802

Ne serait-ce pas Jeanne que je vois là? 

DSC07803

DSC07800

Si l'église m'a déçu par sa vétusté, la balade organisée par l'Office du Tourisme et balisée par une grenouille est vraiment géniale. Un guide explicatif accompagne la promenade. 

DSC07790

Le point de départ de la découverte de la ville est l'Office de Tourisme, situé dans le coeur historique de la cité. Il est installé dans une belle maison civile du XVe siècle. Elle est caractérisée par un rez-de-chaussée en pierre de taille et un étage à façade en pan de bois sur encorbellement. 

DSC07789

Deux entrées de cave encadrent la porte. Elles sont surmontées de tablettes de pierre qui servaient à supporter l'étal des marchandises, car ce logis était une boutique de négoce en vins. Ce bâtiment est inscrit à l'inventaire des Monuments Historiques. 

Face à l'Office se trouve un autre exemple d'architecture civile : la maison des Sires de Domecy. 

DSC07805

DSC07806

C'est une maison typiquement bourguignonne du XVe siècle, entièrement restaurée en 2010.

Elle présente une tourelle d'escalier en encorbellement au-dessus de la porte d'entrée qui s'ouvre sur le parvis de la Collégiale. 

DSC07807

En face de la collégiale, le Tirbunal d'Instance occupe l'emplacement d'une partie de l'ancien château. Ce bâtiment, reconstruit au XVIIe puis au XIXe siècle, conserve un cellier vouté et une salle des gardes du XIIIe. Il abrite aujourd'hui une galerie d'art. 

DSC07808

Quelques pas plus loin se trouve le Grenier à sel, antérieurement Pressoir du Chapitre. A l'origine (au XVe siècle), il abritait le matériel nécessaire à l'élaboration du vin. A droite de la grande porte au large cintre, la niche d'angle accueillait une statue de Saint Vincent, patron des vignerons. Au XIIIe siècle, il aurait servi à entreposer le sel de la gabelle. Il accueille aujourd'hui des expositions et des concerts. 

DSC07810

J'ai beaucoup aimé la maison à colombages qui le jouxte. J'ai un faible pour ce genre de maison. 

DSC07809

En se baladant, on découvre les lourdes portes médiévales des belles demeures. 

DSC07811

DSC07812

On descend maintenant vers les remparts inscrits aux Monuments Historiques jusqu'à la Petite Porte. Cette porte ou poterne comportait un bâtiment rectangulaire percé d'une porte piétonne. Elle était précédée d'un pont-levis fermé lors des invasions. 

DSC07813

On découvre ensuite la Tour Gaujard. Construite en 1438, en demi-ronde, elle est ouverte sur une terrasse communiquant avec le chemin de ronde. 

DSC07814

On découvre ensuite le bastion de la Petite Porte et son échauguette. 

DSC07815

Longeons les murailles. 

DSC07818

De là, la vue s'étend sur les jardins en terrasse. 

DSC07819

DSC07821

DSC07822

DSC07823

DSC07826

Continuons notre chemin jusqu'à la Tour de l'Escharguet (ou Tour du Vacher). En 1522, elle servait de logement au chirurgien de la ville lors des épidémies de peste, puis au XVIIe siècle au vacher de la cité. 

DSC07820

DSC07824

Revenons vers le centre du bourg. 

DSC07827

DSC07828

DSC07829

Après être passé devant cette superbe maison jaune, on découvre le musée du costume, situé dans un des bâtiments de l'ancien Hôtel de Condé, inscrit aux Monuments Historiques. 

DSC07830

Voici maintenant la tour Beurdelaine ou Tour du Magasin. Construite en 1404 (il s'agit de la plus ancienne tour de la ville), elle a servi de dépôt d'artillerie. Au XVIIIe, elle fut occupée par la Communauté des chirurgiens de la ville. 

DSC07833

DSC07835

L'Hostelleire de la Poste est un ancien relais de diligences érigé en 1707. Napoléon y dormit lors de son retour de l'ile d'Elbe en 1815.

DSC07837

On arrive ensuite à devant l'église Saint-Martin.

DSC07838

Dans cette ancienne chapelle des Visitandines, les vitraux sont superbes ! 

DSC07839

DSC07840

DSC07841

Changeons d'époque. Nous arrivons devant le Monument aux Morts, une oeuvre du sculpteur avallonnais Pierre Vigoureux. Inauguré en 1921, ce monument est un des rares en France qui  n'ai pas un aspect guerrier. 

DSC07842

Voici maintenant la statue du Maréchal Vauban, oeuvre du sculpteur Félix Bartholdi, auteur du lion de Belfort et de la Statue de la Liberté ! 

DSC07843

Derrière la statue se trouve la promenade ombragée des Terreaux, composée d'une allée de tilleuls. Elle marque l'extrémité nord de la ville fortifiée. 

DSC07845

Non loin, on découvre à nouveau une échauguette. 

DSC07846

Restaurée en 2001, elle est le seul vestige de la deuxième porte nord de la ville qui fut détruite en 1777. Elle faisait partie du Bastion de la Porte Auxerroise. 

DSC07847

Des maisons témoignent de l'ancienneté de la ville. 

DSC07848

DSC07849

DSC07854

Nous arrivons maintenant à la Tour des Vaudois. Son rez-de-chaussée accueillait les pièces d'artillerie. 

DSC07852

On atteint ensuite le Bastion de la Côte Gally. Flanqué d'une échauguette, il date de 1590. Une porte fut ouverte dans la muraille en 1724 pour accéder à la ville côté nivernais. Elle n'existe plus aujourd'hui. 

DSC07853

 

Le musée de l'Avallonnais occupe les locaux d'un ancien collège qui existait déjà au Ve siècle. 

DSC07855

Terminons notre balade avec la Tour de l'Horloge, classée Monument Historique, ancien beffroi de 49m de haut. Construite sur l'emplacement de l'ancienne porte du château en 1456, un guetteur y était présent jour et nuit. Il donnait l'alarme lorsque, en temps de guerre, apparaissait l'ennemi, et en tout temps, lorsqu'éclatait un incendie si redoutable pour les toits de chaume et les maisons en bois. 

IMG_20220331_134350

 

Voilà un long reportage pour une ville qui vaut vraiment le détour. J'ai pu vous donner toutes ces explications grâce au fascicule émis par l'Office de Tourisme que je remercie ici. Jamais une balade n'a été si complète et intéressante ! 

 

Posté par philippedester à 06:52 - Voyage Voyage - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 octobre 2022

Vézelay

Si j'ai eu envie de partir pour la Bourgogne, c'est après avoir vu l'émission "Les 100 lieux qu'il faut voir", émission dans laquelle j'ai découvert Vézelay. 

Cette excursion était donc sur ma liste de lieux à découvrir. 

En arrivant, j'ai eu la surprise de trouver un des magasins d'antiquités de Julien Cohen. Malheureusement, il était fermé. 

DSC07747

Vézelay est un des plus beaux villages de France, un haut lieu de la chrétienneté depuis le Moyen-Age grâce à la présence des reliques de Marie-Madeleine et un des principaux points de ralliement pour le pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle. 

Après avoir garé la voiture en bas de la ville, j'ai pris cette rue qui monte droit sur la basilique. 

DSC07749

Le long de cette route, on trouve différents commerces (notamment des marchands de vin), des maisons particulières et la mairie. 

DSC07750

DSC07751

Arrivés en haut de la rue, la basilique toute habillée de blanc (la rénovation n'était pas encore terminée) s'offre à notre regard. Nous voilà éblouis par sa splendeur ! 

DSC07752

 

DSC07753

DSC07754

 

Au IXe siècle, simple monastère bénédictin, l'abbaye de Vézelay devient, grâce à ses reliques, un lieu incontournable pour les pélerins. 

Sa façade est sobre, son plan forme une croix latine. Faire le tour de l'édifice donne une idée de son ampleur : plus de 120m de long. 

DSC07756

DSC07759

DSC07762

Je ne m'attendais pas du tout à trouver une telle façade arrière ! Un chef-d'oeuvre ! 

DSC07763

IMG_20220331_114128

DSC07764

Rentrons. Nous pénétrons dans le narthex  : le vestibule, la partie comprise entre le portail et la nef. 

DSC07766

Le portail sculpté entre la nef et le narthex (ci-dessus) fait la renommée universelle de Vézelay. Au tympan, la « Mission des Apôtres » procède d'une inspiration encyclopédique, révélatrice de la science de l'époque. Toute la scène est organisée autour du Christ en gloire bénissant les apôtres et leur assignant la mission de convertir les nations. Cette thématique est tout à fait unique dans l'art roman.

DSC07767

Pénétrons maintenant dans la nef plutôt impressionnante. 

DSC07768

DSC07769

Et avançons jusqu'au choeur. 

DSC07774

Comme toujours, mon regard est attiré par les statues. 

DSC07775

DSC07776

Ci-dessous, Sainte-Thérèse de l'Enfant-Jésus. 

DSC07777

DSC07779

DSC07780

DSC07781

Empruntons maintenant le déambulatoire et admirons les chapiteaux. 

DSC07770

DSC07771

Une magnifique chaire de vérité attend les visiteurs. 

DSC07773

La basilique est inscrite sur la liste du Patrimoine de l'UNESCO depuis 40 ans. Elle est l'âme du village ! 

Vézelay est bâtie sur une colline d'où la vue s'étend sur la campagne environnante. 

DSC07761

DSC07782

Nous partons maintenant pour Avallon. On s'y retrouve dans quelques jours si vous le voulez bien. 

 

 

 

Posté par philippedester à 08:30 - Voyage Voyage - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

02 octobre 2022

Lac des Settons

Le temps étant radieux au début de mon séjour, j'ai décidé d'aller me balader le long du lac des Settons. 

DSC07494

Le lac des Settons est un lac artificiel de 366 hectares, alimenté principalement par les eaux de la Cure, et situé au cœur du parc naturel régional du Morvan dans la Nièvre. 

DSC07495

DSC07496

Mis en eau entre 1850 et 1858, il permettait de faciliter le flottage du bois provenant des forêts morvandelles jusqu'à Paris.

DSC07497

Alimenté par les eaux de la Cure, le lac des Settons est aussi une oeuvre à part entière. Son barrage de 20m de haut et de 267m de long en blocs de granit du Morvan est classé au patrimoine français depuis 1937. Sa maison de garde bâtie à flan de côteau, où logeaient les ingénieurs lors de la construction du barrage, est, elle, classée monument historique depuis 1944.

DSC07498

DSC07499

La maison du garde est un bel édifice avec un double escalier construit dans les années 1850 un peu avant le barrage. Elle abrita le fonctionnaire d'Etat jusqu'en 1975.

DSC07501

J'emprunte maintenant le chemin qui surplombe le barrage. 

DSC07502

Sur les berges, la vue est magnifique ! 

DSC07505

 

 

DSC07506

DSC07507

DSC07508

DSC07509

Je n'ai pas fait le tour du lac. Son périmètre est quand même de 13 km. 

DSC07511

DSC07512

DSC07514

IMG_20220327_120400

IMG_20220327_120406

Une visite qui, je l'espère, vous aura plu. Moi, j'ai adoré cette balade. 

IMG_20220327_120901

Posté par philippedester à 21:50 - Voyage Voyage - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

29 septembre 2022

Saulieu (2)

Dans le post précédent, je vous ai parlé d'un artiste sculpteur : François Pompon. Comme un musée lui est consacré à Saulieu, je vous y invite. 

On n'y trouve pas que des oeuvres de l'artiste.  Voilà, par exemple, une série de 13 stèles funéraires en granit du Morvan qui proviennent de l'antique nécropole de Saulieu (Sidolocum).

IMG_20220401_101609

IMG_20220401_101621

Une salle présente toute une série d'objets de culte destinés à la célébration de la liturgie ainsi que quelques statues remarquables. 

IMG_20220401_102036

Ci-dessous un buste de Saint Jean-Baptiste en bois du XIVe siècle provenant de l'église de Thoisy-la-Berchère. 

IMG_20220401_101824

Voici "L'évangéliaire" dit "Missel de Charlemagne". C'est un manuscrit du XIIe siècle dont la couverture est constituée de deux plaques d'ivoire sculptées du VIe siècle. Il provient sans doute d'Italie.  Fabuleux ! 

IMG_20220401_101906

 

IMG_20220401_104733

IMG_20220401_104746

 

 

 

IMG_20220401_104831

 

Ci-dessus, Saint Fiacre, patron des maraichers et des jardniers. 

Ci-dessous, Saint-Jean, l'évangéliste. 

IMG_20220401_104937

Dans une petite chapelle, un lutrin en bois polychrome et un missel des défunts datant du XIXe siècle. 

IMG_20220401_105019

On entre ensuite dans les salles consacrées à l'artiste. 

Né à Saulieu en 1855, Pompon entre très jeune comme apprenti dans l'atelier de son père, menuisier-ébéniste. 

Travaillant ensuite chez un marbrier funéraire, comme tailleur de pierre, il suit, en 1870, les cours à l'école des Beaux-Arts, puis, en 1875, ceux de l'école des Arts décoratifs à Paris.  

IMG_20220401_102202

François Pompon a sculpté beaucoup d'animaux. Il trouvait ses modèles d'animaux domestiques, l'été, à la ferme et dans les basses-cours à la campagne, et d'animaux sauvages, l'hiver, au jardin des Plantes à Paris. 

IMG_20220401_102532

IMG_20220401_103135

IMG_20220401_103151

Avant de s'intéresser à la sculpture des animaux, Pompon s'est consacré aux portraits. 

Excellent praticien, il est engagé par les plus grands sculpteurs de l'époque. 

IMG_20220401_103228

IMG_20220401_103240

Ci-dessus, un buste de Saint-Andoche, esquisse en terre cuite. 

Ci-dessous, un bas-relief en marbre qui représente Charlotte Corday, une personnalité de la révolution française, guillotinée à 24 ans, accusée de l'assassinat de Jean-Paul Marat. 

IMG_20220401_103253

Ici, Hector Pompon, le frère jumeau de l'artiste. 

IMG_20220401_103320

 

IMG_20220401_103612

Et le curé de Saulieu. 

IMG_20220401_103335

 

On dirait que Berthe Pompon, l'épouse de François, a perdu la tête ! 

IMG_20220401_103347

Après sa femme et son frère, voici sa soeur, Antoinette Armand, née Pompon. 

IMG_20220401_103534

Un compositeur français : Georges Hüe. 

IMG_20220401_103558

 

En 1906, Pompon commence à se désintéresser de la figure humaine pour se consacrer à la représentation des animaux. 

 

Quelques oeuvres de l'artiste qui élimine l'accessoire et le détail pour mieux traduire le volume et le mouvement :

IMG_20220401_104403

Pompon est mort à Paris en 1933 à 78 ans. Son corps ainsi que celui de sa femme sont enterrés au chevet de l'église Saint-Saturnin où son condor ne cesse de veiller sur eux. 

J'ai beaucoup aimé cette visite. Et vous? Vous appréciez l'oeuvre de cet artiste trop peu connu? 

 

 

Posté par philippedester à 07:20 - Voyage Voyage - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

26 septembre 2022

Saulieu (1)

Retour au printemps. Fin mars, nous sommes partis à la découverte de la Bourgogne, région que nous ne connaissions pas encore du tout. 

Pour l'anecdote, nous sommes arrivés avec 20° et nous sommes repartis avec 0° et de la neige ! J'avais enlevé mes pneus d'hiver avant de partir ! 

Nous avons loué une maison avec jardin non loin de Saulieu. Nous commencerons donc notre visite là-bas. 

DSC07515

Pourquoi un taureau pour commencer la visite? 

Saulieu est la ville de François Pompon.

Comment vous ne connaissez pas cet artiste? 

Rassurez-vous, je ne le connaissais pas non plus. 

Il s'agit d'un sculpteur animalier né en 1855 à Saulieu et mort à Paris en 1933.

DSC07516

 

Nous reparlerons de lui plus tard. 

DSC07518

Nous passons devant le Relais Bernard Loiseau où la salle Alexandre Dumaine est inscrite au titre des monuments historiques : salle mythique qui a conservé son décoir du début du siècle dernier. 

DSC07558

La tour d'Auxois, appelée aussi tour Episcopale est la dernière des  tours qui défendaient la ville de Saulieu. La cause de la disparition des murailles et des fortifications est certes les coups de canons et les intempéries, mais également l'arrivée des diligences. La ville dut élargir ses portes pour faciliter le passage des véhicules. 

DSC07557

Le couvent des Ursulines date de 1624. L'ancienne chapelle accueille aujourd'hui le cinéma. 

DSC07520

DSC07521

Nous suivons une balade créée par l'Office du Tourisme. 

DSC07522

Nous montons en direction de la basilique Saint-Andoche. Elle a été construite à la fin du XIe siècle sur un plan clunisien. 

DSC07525

DSC07526

Avez-vous remarqué cette somptueuse porte rouge? 

DSC07529

 

La porte est ouverte. On entre? Allez, suivez-moi. 

DSC07535

L'orgue, très moderne, date de 2003 ! 

DSC07536

DSC07538

Ci-dessous, Saint-Martin, je pense...

DSC07540

De magnifiques vitraux

DSC07541

DSC07542

Je suis toujours attiré par les statues. 

DSC07543

DSC07544

De magnifiques colonnes ! 

DSC07545

En face de la basilique, sur la place, on signalait la présence d'une fontaine dite "Puits aux Moines". La fontaine actuelle est la Fontaine Caristie que surplombe la belle Samaritaine. 

DSC07523

DSC07524

DSC07527

En face de la fontaine, dans une niche en façade, on découvre une statue de Sainte-Anne apprenant à lire à Marie. 

DSC07530

Marie que voici dans une autre niche. 

DSC07531

Voici le musée Pompon et ses alentours. 

DSC07532

DSC07533

DSC07534

Nous rencontrons une Vierge à l'Enfant sous un dais recouvert de tuiles en bois surmonté d'une croix. La Vierge, en bois, tient une grappe de raisin. L'Enfant Jésus tient deux épis de blés. Ils appellent prospérité et bénédiction sur les moissons et les vendanges à venir. 

DSC07546

La ruelle de la Truie qui file tient son nom d'un fait divers qui aurait troublé les foules au Moyen-Age. Ce serait plutôt une légende ! 

DSC07547

Un peu plus loin, on découvre encore une Vierge à l'Enfant, en pierre cette fois. Elle date de la fin du XVe siècle. 

DSC07549

Sur une façade, une plaque de bois sculptée représente l'endroit d'un ancien moulinà huile de navette ou colza. 

DSC07550

Le lavoir date de 1764.

DSC07551

DSC07552

Au chevet de l'église Saint-Saturnin reposent François Pompon et son épouse Berthe. Leur tombe est surmontée d'une oeuvre originale du sculpteur : le condor. 

DSC07555

DSC07556

Je vous laisse, je vais visiter le musée Pompon. Il vaut vraiment le détour...

 

Posté par philippedester à 21:30 - Voyage Voyage - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,

03 février 2022

Solre-le-Château

J'avais déjà entendu parler de ce village sans savoir le situer. Et voilà qu'il se trouvait sur la route du retour de Val Joly. 

Ce village est connu pour une particularité. Regardez : 

DSC07476

Eh oui ! Vous avez vu? Le clocher est de travers ! C'est curieux. 

Allez, je vais jusque là...

DSC07477

L'église Saint-Pierre est un bâtiment en pierre bleue du XVIe siècle.

DSC07482

En 1611, un incendie a ravagé la flèche et une partie de l'église. Lors de la reconstruction, on remplaça l'ancien clocher par cette flèche qui penche la tête sur le côté. Le bulbe était un poste de guet qui permettait de surveiller la route lors des invasions françaises. 

DSC07479

L'inclinaison du clocher ne remet pas son équilibre en cause. 

DSC07480

L'hôtel de ville qui est accolé à l'église est du XVIe siècle. A l'origine, il ne comptait qu'un seul étage. Lors de l'élévation du bâtiment, il a perdu son beffroi. Dommage ! 

DSC07481

 

Ne cherchez pas le château. Il n'existe plus ! Située sur la grand-place actuelle, la forteresse fut prise et brulée une première fois en 1473. En 1560, il retrouva toute sa splendeur pour tomber définitivement sous la pioche des démolisseurs en 1793. 

Le "nouveau château" est un beau bâtiment en briques situé sur la place. 

DSC07478

Je vais vous avouer une chose : il faisait tellement froid sur cette place que je n'y suis resté que 2 minutes, le temps de faire quelques photos. 

Notre voyage se termine là. Vite le suivant ! Ce n'est pas pour tout de suite, mais j'y pense. 

Posté par philippedester à 07:44 - Voyage Voyage - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : ,

31 janvier 2022

Val Joly

Connaissez-vous la station touristique du Val Joly située à un jet de pierre de la frontière belge? 

Nous y sommes allés le samedi sous la pluie, juste pour nous faire un resto. Avant de rentrer chez nous le lundi, comme il ne pleuvait pas (miracle ! ), nous avons décidé d'y retourner. 

DSC07373

DSC07375

Val Joly, c'est un grand lac, des restos, des petites boutiques, un aquarium (fermé pour travaux quand nous y sommes allés), un bois pour les balades, des logements (mais pas d'hôtel), des activités aquatiques. 

DSC07376

DSC07377

DSC07378

Une petite balade au grand air, ça fait du bien, même si le soleil n'est pas de la partie. S'il faut l'attendre, celui-là, on ne fait plus rien. 

DSC07379

Pour les plaisirs nautiques, c'est plutôt à l'extrémité du parc. 

DSC07462

DSC07463

DSC07464

Pour y accéder, il suffit de traverser un joli petit pont. 

DSC07473

DSC07474

DSC07469

DSC07472

Et pour ceux qui préfèrent les balades dans les bois, y a ce qu'il faut : 

DSC07467

DSC07468

Et voilà. Nous reprenons la route du retour. C'est l'hiver et nous allons sortir beaucoup moins. Snif ! 

Posté par philippedester à 07:40 - Voyage Voyage - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : ,

26 janvier 2022

Liessies

Notre weekend surprise s'achève le lundi 1er novembre. Il fait gris, mais il ne pleut pas. Nous quittons l'hôtel, mais avant de rentrer chez nous, nous allons quand même nous balader dans le parc de l'abbaye de Liessies. 

DSC07458

DSC07430

DSC07429

De l'abbaye fondée en 764, il ne reste plus beaucoup de traces. 

Le parc occupe une superficie de 48 ha. Il a été créé à la fin du XVIIe siècle et était un lieu de détente et de méditation. 

DSC07431

DSC07432

DSC07434

Aujourd'hui, le parc est devenu un lieu de promenade très prisé. Malgré le temps maussade, j'y ai rencontré pas mal de joggeurs. 

DSC07435

DSC07436

DSC07437

DSC07438

DSC07439

Pas d'explications sur cette stèle : 

DSC07440

Une grande partie de ce parc est laissé à l'état sauvage. On se retrouve en pleine nature. 

DSC07441

DSC07442

Un observatoire a été créé pour les amoureux de la nature : 

DSC07445

DSC07447

Pas plus d'explications pour cette stèle : 

DSC07446

Quelques champignons à ajouter à votre omelette? Moi, je n'y touche pas. 

DSC07448

DSC07449

Nous arrivons au bout du parc où il y a une autre entrée. 

DSC07450

DSC07453

DSC07454

Encore une stèle. Des oeuvres d'un artiste de la région, sans doute. 

DSC07455

DSC07457

Et puis une autre. Elles donneraient bien dans mon jardin, je trouve. 

DSC07456

Nous revenons à notre point de départ. Plusieurs parcours peuvent être choisis. 

DSC07459

DSC07461

Et voilà l'église de Liessies. L'entrée du parc se trouve juste à côté. 

DSC07460

Qui aurait pensé qu'on aurait trouvé un aussi joli parc dans ce tout petit village?

Il va être l'heure de manger. Il ne pleut pas. Nous allons aller jusqu'au Val Joly (qui était finalement le but de notre voyage). Je vous montre ça dans quelques jours. 

 

 

Posté par philippedester à 07:25 - Voyage Voyage - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , ,

24 janvier 2022

Cateau-Cambrésis

Tout d'abord, il faut savoir que le mot "cateau" est la forme picarde de "château". En l'an 1001, l'évêque de Cambrai y a fait ériger une première forteresse en bois. La ville s'est ensuite développée sous l'autorité des évêques de Cambrai. Elle a été détruite plusieurs fois au Moyen Age. 

La ville possède plusieurs bâtiments classés comme l'église Saint-Martin qui est tout ce qui reste de l'ancienne abbaye bénédictine. 

DSC07398

Vous voyez comme le ciel était menaçant (une habitude pendant mes vacances). Ce n'est pas top pour les photos ! 

DSC07399

DSC07400

DSC07401

DSC07402

L'hôtel de ville date du XVIe siècle sur une base sans doute plus ancienne. Le beffroi, plus tardif, de style Renaissance a été construit en 1705.

DSC07405

DSC07403

L'eau courante est mise en service au Cateau en 1881 grâce à une donation. Reconnaissante, la municipalité décide d'ériger une fontaine, la fontaine Seydoux, qui sera démolie en 1950 pour être reconstruite en 2004.

DSC07406

Le palais Fénelon s'ouvre sur la rue par un portail monumental aux colonnes de pierres bleues. Il est aujourd'hui le siège du musée Matisse. 

DSC07407

DSC07408

Nous passons par derrière pour nous découvrir le magnifique jardin bordé de tilleuls centenaires qui descend vers une pièce d'eau entourée d'arbres et d'arbustes d'essences variées. 

Voici la façade arrière du palais : 

DSC07412

Et le parc : 

DSC07411

DSC07413

DSC07414

DSC07416

DSC07418

DSC07419

Je n'ai pas du tout un regard d'artiste. En général, l'art me laisse indifférent, mais j'ai quand même décidé de visiter le musée Matisse pour ne pas mourir idiot. 

Ne le répétez pas, mais je n'ai rien aimé dans ce musée à part les vitraux. 

DSC07420

DSC07417

En sortant du musée, la pluie nous attendait. Nous avons donc filé jusqu'à l'église Saint-Martin pour y admirer d'autres vitraux. 

DSC07421

DSC07422

DSC07424

DSC07425

DSC07426

Par ce temps, il ne nous reste plus qu'à rentrer à l'hôtel. 

Posté par philippedester à 07:25 - Voyage Voyage - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,

17 janvier 2022

Avesne-sur-Helpe

Malgré le mauvais temps, nous avons décidé de visiter la région. Nous étions là pour ça ! 

Pas de pluie le dimanche matin, alors qu'il a plu toute la journée du samedi (le seul jour que notre fils et notre belle-fille passaient avec nous), mais un temps gris. 

Pas loin de Liessies où nous logions se trouve le village d'Avesne-sur-Helpe. Je vous y emmène. 

Nous garons la voiture au pied de l'église. 

DSC07380

Je ne sais pas pourquoi des scellés étaient placés sur la porte de l'église. Interdiction d'y pénétrer ! 

C'est Avesne-sur-Helpe qui a donné son nom à la région de l'Avesnois, caractérisée par des paysages valonnés, des bocages, des vergers, des petits villages. 

La collégiale Saint-Nicolas a été victime d'un incendie en avril 2021. Une enquête est ouverte pour en connaitre l'origine. Voilà les explications que je cherchais. 

L'Office du tourisme étant fermé, j'ai décidé de chercher un parcours sur Internet. Celui-ci nous a permis de découvrir la ville. 

DSC07383

La balade s'appelle "le circuit des mouches" et est long de 2,5 km environ. 

Nous passons sur le pont qui surplombe l'Helpe. 

DSC07384

 

DSC07386

En nous retournant, nous apercevons le beffroi de l'église. 

DSC07385

 

A un carrefour, j'ai rencontré un drôle de personnage. J'ai interrogé un passant pour connaitre le nom ou l'origine de cette statue, mais il n'a pas pu me répondre. 

Il s'agit du "Tambour Stroh", un jeune soldat français tué à la bataille de Wattignies en 1793. Merci pour le renseignement Huguette.

DSC07387

Nous suivons l'Helpe pour  arriver à l'ancien hôpital. 

DSC07388

DSC07389

DSC07390

DSC07391

Nous rejoignons ensuite le bastion de la Reyne. 

DSC07392

DSC07393

Nous sommes maintenant au point culminant et la vue s'étend à 360° sur les alentours. 

DSC07394

On se dirige maintenant vers les casernes et on revient sur la place de l'église. 

DSC07395

DSC07397

Mais pourquoi ce nom de "circuit des mouches"? 

 Au Moyen Age, l’abeille est surnommée « mouche à miel ». La légende veut qu’au XVe siècle, Avesnes-sur-Helpe fut sauvée par des abeilles qui mirent en déroute une armée. L’abeille devient l’emblème de la ville, sous le nom de mouches ! 

De là, nous nous dirigeons vers Cateau-Cambrésis et le musée Matisse. Comme le musée est fermé le 1er novembre, nous devions absolument y aller ce jour-là. 

 

Posté par philippedester à 08:15 - Voyage Voyage - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : ,

14 janvier 2022

Sains-du-Nord et Liessies

Avant de nous rendre à l'hôtel que j'ai choisi pour fêter l'anniversaire surprise de mon épouse, nous nous sommes arrêtés à Sains-du-Nord, petit village de l'Avesnois. 

J'avais vu qu'on pouvait y trouver un jardin japonais et comme j'ai un faible pour ce genre de jardin, nous nous y sommes rendus...

Grosse déception ! Le jardin n'était pas moche, mais minuscule ! 

Ils ont simplement voulu intégrer les éléments propres à un jardin japonais sur un petit espace derrière la maison communale : la végétation, l'eau et le minéral. 

DSC07348

DSC07349

DSC07350

DSC07351

DSC07352

DSC07353

Mignon, mais le tour a été fait en moins de 5 minutes ! N'y allez pas exprès ! 

Dans le village se trouve également la Maison du Bocage. 

DSC07354

La Maison du Bocage est installée dans une ancienne maison de maitre transformée en ferme à la fin du XIXe siècle. 

Si vous voulez tout savoir sur le bocage, l'activité herbagère et la filière fromagère, c'est là qu'il faut aller. La visite se déroule tant à l'intérieur qu'à l'extérieur. 

DSC07358

C'était juste avant la Toussaint et donc le moment d'Halloween. 

DSC07356

DSC07357

DSC07365

Fougères et prêles agrémentent l'endroit. J'aime beaucoup ces fougères arbustives issues d'un temps lointain. Malheureusement, elles sont assez fragiles sous nos climats. 

DSC07360

DSC07361

DSC07362

Le ciel se couvre, la pluie ne pas plus tarder. Nous allons découvrir notre hôtel situé à quelques kilomètres de là, à Liessies. 

Voilà ce que j'avais trouvé sur Internet avant de réserver : 

château de la Motte

château de la Motte 2

 

Le château de la Motte est un bâtiment du XVIIIe siècle transformé en hôtel. Il se trouve à quelques kilomètres seulement de la station touristique du Val Joly. 

Il est situé au calme, dans un écrin de verdure. Si vous cherchez la tranquillité, c'est l'endroit idéal. 

Le restaurant du château est à recommander. 

L'étang que vous avez pu voir sur la vue du ciel n'est malheureusement pas accessible. 

Le weekend où nous étions présents, un marché du terroir et un concours de chevaux ardennais étaient organisés. Malheureusement, comme il a plus sans discontinuer tout le samedi, on a eu droit à un marchand de miel et c'est tout. Les chevaux, on les a observés de la fenêtre de notre chambre. 

Un endroit que je ne peux que recommander. Excellent rapport qualité/prix. 

 

Posté par philippedester à 07:40 - Voyage Voyage - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , ,

 
Newsletter