Des nouvelles de moi

- mes voyages : j'aime voyager et j'aime photographier. Photos de vacances ...mes coups de coeur - scrapbooking : pour les amateurs de photos comme moi - littérature ou mes livres et auteurs préférés - jardin : pour les amateurs de nature

25 avril 2018

Pairi Daiza (6)

Aujourd'hui, je vous emmène, pour la dernière fois, dans ce magnifique parc qu'est Pairi Daiza. Je vous montre, un peu au hasard, ce que j'ai rencontré en me baladant sans but particulier. 

para 90

para 91

para 92

para 93

para 94

para 95

On repart vers les jardins. 

para 96

para 97

para 98

para 99

para 100

para 101

Connaissez-vous cet animal?

para 102

para 103

C'est une mangouste naine, la plus petite de la famille avec ses 25 cm de long et ses 200 ou 300 gr. C'est même le plus petit carnivore d'Afrique. 

para 104

para 105

para 106

Chameau ou dromadaire? Je pense que vous savez...

para 107

para 108

Quelques rencontres encore...

para 109

para 110

para 111

para 112

para 113

para 114

para 115

Voilà, c'est la fin de notre visite à Pairi Daiza 2017, mais il y en aura sûrement une en 2018. A chaque visite, on voit autre chose, et puis, des nouveautés attendent les visiteurs chaque année. 

La citation du jour : Si un dinosaure peut éventuellement devenir un oiseau-mouche, alors tous les espoirs sont permis. (Ronald Wright)

 

Posté par philippedester à 06:47 - Voyage Voyage - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :

22 avril 2018

Derniers livres lus

biefnot

C'est un peu par hasard si j'ai entamé cette trilogie d'une auteure belge que je ne connaissais pas.

J'ai adoré "Comme des larmes sous la pluie" et je ne sais pas comment vous en parler. Je voudrais vous tenter, vous inciter à lire ce roman et, en même temps, je ne veux pas trop en dire, je ne veux pas dévoiler l'intrigue. 

D'un côté, il y a Naëlle, une jeune femme qui vit seule avec son chat, qui a peur des contacts et qui, pourtant, au fond d'elle-même, voudrait être comme tout le monde. 

De l'autre côté, il y a Simon, un écrivain célèbre, veuf, qui vit avec son fils. Sa famille est constituée d'un couple d'amis et de leurs enfants.

Si on se trouvait dans une romance, les deux héros se rencontreraient et fileraient le parfait amour. Mais on en est loin! Et ce qui apparait aux 2/3 du récit laisse le lecteur abasourdi! 

Je connaissais le thème exploité par Véronique Biefnot mais je ne m'étais jamais penché sur le sujet. Je savais seulement que ça existait. Oh que c'est dur de ne pas vous en parler...!!!

Entre les chapitres qui présentent à tour de rôle Naëlle et Simon, une voix enfantine s'élève, voix qui recouvre le récit d'une zone d'ombre. Mille questions passent par la tête. 

Puis, le lecteur (moi, en tout cas) est déboussolé! Il pense avoir loupé quelque chose. (Je me voyais déjà écrire à l'auteure pour lui demander des éclaircissements.) Et, tout à coup, tout s'éclaire! Paf! On rentre dans un sujet trèèèèès spécial, un thème inexploité dans les romans...

Allez, j'arrête là sinon je vous en dirai trop! Et puis, je cours lire la suite de ce récit dans le tome 2 "Les murmures de la terre". 

Si vous lisez ce bouquin, ne vous découragez pas. Au début, l'histoire est plutôt banale, il ne se passe pas grand-chose...jusqu'à la révélation et pouf ! 

Un livre que j'ai dévoré en deux jours. Thriller amoureux (comme le signale la 4e de couverture) ou pas; thriller tout court ou pas, ce bouquin est un véritable page-turner, une fois embarqué dans le train, le lecteur va jusqu'au terminus le plus vite possible! 

 

coeur


 

biefnot

Deuxième volet de sa trilogie, "Les murmures de la terre" de Véronique Biefnot nous emmène en Bolivie, dans le monde amérindien des chamanes.

Je le dis d'emblée, il ne s'agit plus d'un coup de coeur. L'effet de surprise est passé et le récit se déroule trop lentement à mon goût. Je ne me suis pas ennuyé mais j'ai trouvé certaines longueurs dans le récit. Le sujet principal, le chamanisme, ne m'intéresse pas particulièrement. J'ai d'ailleurs passé les pages où notre héroïne s'envole dans des voyages chamaniques.

Mais venons-en aux faits

Naëlle est toujours confrontée à ses démons intérieurs. Simon l'envoie faire un voyage thérapeutique, à la recherche d'elle-même, en Bolivie. 

Le voyage se termine, mais Naëlle a disparu. Simon, alerté par les autorités, prend l'avion pour retrouver celle qu'il aime par-dessus tout. 

Naëlle a été sauvée lors d'une chute dans un ravin par un indien qui l'emmène dans sa famille et la soigne. Elle participera ensuite à des voyages chamaniques qui, peu à peu, lui permettront de retrouver une partie de sa mémoire perdue...

Autres thèmes du récit : le dédoublement de personnalité, l'hypnose et les lobbies pharmaceutiques.

Note :

Après la lecture de "Comme des larmes sous la pluie", j'ai écrit un mot à Véronique Biefnot pour la féliciter pour ce premier roman très réussi.

L'auteure m'a gentiment répondu et m'a donné des explications sur sa trilogie :

"Si j'ai tenté de construire le premier sur le 
tempo de la course, le second est plus proche de la marche et de 
l'introspection ...tandis que le troisième ," Là où la lumière se pose", 
qui clôt ( provisoirement peut-être) la trilogie est plutôt dans la 
veine du premier, bouclant la boucle et remettant en scène tous les 
protagonistes."


biefnot

Dans "La où la lumière se pose", on retrouve Simon et Naëlle. La jeune femme, toujours en quête de son identité désire retrouver sa soeur Evelyne. 

Pour ce faire, elle devra pénétrer dans une secte. 

Sa soeur ne semble pas la reconnaitre. Elle a une petite fille avec laquelle elle a peu de rapport. Son mari est, comme on dit, trop poli pour être honnête. Evelyne est plutôt terne.

Une grande fête se prépare. Naëlle va y participer.

C'est alors qu'elle découvre des choses étranges : la représentation d'un serpent, une pièce cachée et un livre dans lequel elle lit des horreurs qui la ramènent des années en arrière. 

La voilà en danger...

Dans ce roman, comme dans le premier, une voix enfantine se fait entendre entre les différents chapitres, mais les phrases sont entremêlées et plus difficiles à comprendre. L'auteur y mêle des extraits de contes connus. Cette parenthèse ne m'a pas scotché au livre comme ce fut le cas pour le tome 1. 

Véronique Biefnot explore, à nouveau, les traumatismes liés à l'enfance dans ce volume qui clôt la trilogie.

Si le premier tome a été un véritable coup de coeur pour moi, les deux suivants ne m'ont pas enthousiasmé plus que ça. Si je vous conseille la lecture de "Comme des larmes sous la pluie", je vous conseillerais bien d'arrêter là votre lecture. Les deux suivants, sans être ennuyants, ne sont pas indispensables. 


chattam

Après avoir lu la trilogie du mal de Maxime Chattam, j'ai eu très envie de savoir ce qu'il était arrivé au mari de la détective Annabel O'Donnel. La réponse se trouvait dans "La promesse des ténèbres". J'ai donc lu ce dernier en complément à la trilogie. 

Hélas! Je n'ai plus retrouvé la magie que j'avais découverte dans la trilogie, dans le premier tome surtout. Je suppose que c'est l'effet de surprise qui m'a rendu si enthousiaste à la lecture de mon premier Chattam?

Moche, celui-ci? Pas du tout, un thriller comme les autres, j'aurais envie de dire...

J'ai eu la réponse à ma question et je ne me suis pas ennuyé, c'est le principal.

Ce livre est quand même moins glauque que ladite trilogie, je trouve, même si certaines scènes sont assez violentes.

Donc Brady O'Donnel, le mari de la détective, journaliste de son état, boucle un reportage et se demande ce que sera le suivant. Il n'a pas encore d'idée à développer et c'est un ami à lui qui lui propose de se pencher sur la pornographie. Il n'est pas très chaud mais accepte de rencontrer une jeune prostituée. Celle-ci se suicide devant ses yeux. Brady doit comprendre comment elle en est arrivée là et, peut-être même, la venger.

Au lieu d'appeler la police (ou son épouse), il fuit. Il ne voit pas comment il pourrait expliquer sa présence en ces lieux. 

Et c'est dans les souterrains de New York qu'il trouvera réponse à sa quête. Il y rencontrera des hommes-taupes qui ne voient jamais la lumière du jour. Il s'affrontera à de véritables vampires qui se repaissent de leurs partenaires, tout en réalisant des films vendus sous le manteau.

Mais Brady n'ira-t-il pas trop loin? Pourra-t-il venger la victime sans l'aide de la police? N'ira-t-il pas jusqu'à perdre sa femme pour arriver à ses fins? 

La réponse, on la connait, si on a lu la trilogie, mais les circonstances, tout à fait inconnues, se dévoilent petit à petit dans ce 4e tome. 


Passons maintenant à quelque chose de plus simple ! 

J'ai découvert, sur plusieurs blogs d'enseignants, qu'ils distribuaient des jokers à leurs élèves.  Ces jokers ou privilèges sont gagnés par un bon comportement. Il peut s'agir de "prolonger la récréation, de regarder un film, d'organiser un pique-nique, de choisir sa place en classe, de rester en classe sur le temps de midi, de jouer à l'ordinateur,...".

Ces idées  ont comme origine un roman jeunesse : Joker de Susie Morgenstern.

joker

Intrigué, j'ai commandé et lu ce livre que j'ai trouvé vraiment très bon. Non seulement, il est agréable à lire, mais il distille des petites règles de vie comme "Se faire plaisir", "Utiliser les jokers que la vie nous donne à la naissance" (joker pour apprendre, par exemple", "Il faut beaucoup de patience dans la vie",...sans être moralisateur.

"N'oubliez pas qu'on a des jokers dans la vie. Tout joker que vous n'aurez pas utilisé mourra avec vous."

"Pour se consoler, il n'y a rien de tel qu'un baiser."

"Se faire plaisir : une de ces choses qu'il est plus facile à dire qu'à faire."

"Quand on nait, on a automatiquement des jokers. Il vaut mieux les dépenser!"

L'histoire en quelques mots :

C'est la rentrée. Les enfants sont très déçus quand ils voient leur nouvel instituteur : un vieil homme "assis comme une buche à son bureau". Une voix basse et grave qui ne dit ni "bonjour" ni "je m'appelle" mais plutôt "j'ai un cadeau pour vous".

Ce cadeau, c'est un jeu de cartes qui n'est pas ordinaire : ce sont les fameux jokers que les enfants pourront utiliser à leur guise.

Certains de ces jokers sont tout à fait loufoques, inutilisables (sauf dans les romans) : joker pour rester au lit et ne pas venir à l'école par exemple. 

Très vite, les enfants vont apprécier cet instituteur hors du commun. Ce ne sera pas le cas de la directrice qui fera tout ce qui est en son pouvoir pour que son contrat ne soit pas renouvelé...

Le maitre offre d'autres cadeaux aux enfants : 

- un dictionnaire, par exemple : "Dans ce livre, il y a la clef de tous les mots"

- un mot : "Utilisez ce mot trois fois et je vous en fais cadeau, il est à vous!"

- un livre : David Copperfield : "Le livre est à vous à partir du moment où vous vous l'appropriez. Je vous fais cadeau de l'histoire, des personnages, des phrases, des idées, des émotions. Une fois lu, tout ça sera à vous, pour toute la vie."

Un livre que je recommande à tous ceux qui ont des enfants (ou petits) enfants à la maison et à ceux qui ont gardé un coeur d'enfant.

smiley 1


 

Autre style, autre genre : 

joyce

Voici une histoire d'amour peu commune, une histoire que le lecteur voudrait voir se terminer au mieux, mais la vie n'est pas un long fleuve tranquille, même dans les romans ! 

Adèle vit seule avec son fils Henry de 13 ans. Elle ne quitte presque plus sa maison, mais la rentrée des classes approche et il faut bien aller faire quelques courses.

Dans le supermarché, un homme s'adresse à l'enfant. Il voudrait que sa mère l'emmène chez eux. Adèle accepte. L'homme, Frank, est un taulard en fuite. Il est vivement recherché par la police. 

Les trois héros vont vivre quelques jours ensemble, apprendre à se connaitre et à s'apprécier. Adèle et Frank sont deux âmes en peine qui se rencontrent, ils tomberont vite amoureux l'un de l'autre.

S'ils veulent vivre ensemble, ils devront vivre cachés. Adèle devra tout quitter pour se créer une nouvelle vie au Canada.

Henry s'interroge : le couple a-t-il l'intention de l'emmener ou Adèle placera-t-elle l'enfant chez son père.

Un enfant de 13 ans est-il capable de garder un secret comme celui-là : un taulard en cavale vit chez lui et envisage d'emmener sa mère dans un autre pays?

Un huit clos qui tient le lecteur en haleine. Des événements que le lecteur voudrait pouvoir changer. Une réussite littéraire. 

 


 

 Je n'ai jamais changé le titre "Derniers livres lus", mais j'ai tellement de retard dans la présentation de mes lectures que celles-ci datent de 2015.

Pour mes dernières lectures, il faut aller sur le blog qui leur sont entièrement consacrés : http://phildes.canalblog.com

Bonnes lectures à vous tous ! 

 

 

Posté par philippedester à 06:51 - Littérature - Commentaires [7] - Permalien [#]

18 avril 2018

Pairi Daiza (5)

Aujourd'hui, nous restons dans la cité de Ganesha et nous allons voir les éléphants. 

para 66

On compte, qu'en Asie, il y a encore 14 000 éléphants mis au travail ! 

para 67

Pour les éléphants qui proviennent de cirques, c'est une vraie punition de vivre dans un enclos, aussi, essaye-t-on de reconstituer leur vie dans la nature. 

para 68

A l'état sauvage, les troupeaux sont constitués uniquement de femelles et d'éléphanteaux; les jeunes mâles en sont chassés dès l'âge de 12 ans et vivent donc seuls. 

para 69

La femelle pourra avoir de 5 à 8 jeunes sur toute sa vie; la gestation est de 22 mois. 

para 70

Continuons notre balade. 

para 71

para 72

para 73

para 74

para 75

Nous nous dirigeons vers "La terre du froid" : un projet grandiose qui mettra quelques années pour aboutir. 

para 76

Une étendue de 18 ha représentera la faune, la flore et l'architecture des grandes plaines de l'Amérique, de la Sibérie, de la Laponie, du Canada ou encore du Cercle Arctique. 

para 77

para 89

para 84

para 85

Ces moutons n'ont sûrement pas eu froid cet hiver ! 

para 86

para 87

para 88

Un petit tour dans les jarins ? 

para 78

para 79

para 80

para 81

para 82

para 83

La citation du jour : L'oiseau en cage rêvera de nuages. (proverbe japonais)

Posté par philippedester à 07:40 - Voyage Voyage - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 avril 2018

Seul en Alaska

Aujourd'hui, je vais vous présenter Eliot Schonfeld. C'est un jeune homme qui a parcouru 2700 km dans les paysages sauvages de l'Alaska : une véritable aventure dont les 2/3 se sont déroulés en canoë sur la rivière Yukon. Il a aussi parcouru 700 km à pied à travers la toundra et les montagnes de Brooks, pour finalement terminer sa "petite balade" au bord de l'océan Glacial Arctique. 

Un voyage riche en émotions, on s'en doute ! Seul, il a dû faire face aux loups et aux grizzlis notamment. 

Je vous propose de visionner ce court-métrage aux images féeriques. Ça fait rêver, mais il faut oser partir à l'aventure.

 

Que la Terre est belle ! 

Combien de temps pourrons-nous encore en profiter?

Et si vous voulez en savoir plus sur ce jeune homme, c'est ici

 

Nomade. 

 

Posté par philippedester à 06:34 - Coups de coeur - Commentaires [9] - Permalien [#]

11 avril 2018

Pairi Daiza (4)

Aujourd'hui, nous retournons dans ce magnifique parc qu'est Pairi Daiza. 

Nous commençons par le village lacustre où évoluent des otaries. 

para 41

para 42

Nous voici dans un village lacustre de la lagune, en Afrique de l'Ouest. 

para 43

para 44

para 45

para 46

para 47

Le mâle peut mesurer jusqu'à 2,30m et peser jusqu'à 300 kg ! 

para 48

para 49

Ces mammifères marins sont d'excellents nageurs. Ils passent le plus clair de leur temps dans l'océan, mais se reproduisent sur les côtes. 

En route maintenant pour le royaume de Ganesha. 

para 50

para 51

para 52

para 53

para 54

para 55

para 56

para 57

Et nous rencontrons le tigre blanc : une belle bête !

para 58

Toutes les espèces de tigres sont en grand danger d'extinction à cause de la chasse, du braconnage et de la réduction de leur habitat. 

Le tigre de Bengale est normalement orange avec des rayures noires. Toutefois, soit à une mutation génétique, certains ont un pelage blanc cassé avec des rayures noires ou brunes et des yeux bleus. 

para 59

para 60

para 61

para 62

para 63

para 64

para 65

Dans la cité de Ganesh, on trouve évidemment les éléphants. Nous irons les voir la semaine prochaine si vous voulez bien. 

La citation du jour : Je me sers des animaux pour instruire les hommes. (La Fontaine)

 

Posté par philippedester à 06:25 - Voyage Voyage - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : ,

08 avril 2018

Un voyage fantastique

C'est à un voyage zen que je vous convie aujourd'hui. Véritable coup de coeur pour ce voyage et cette vidéo qui dure 8min26. Un voyage vraiment apaisant ! 

Cliquez ici (https://www.youtube.com/embed/8vVOR-B7YQ4)

fleur

Superbe, non? 

Posté par philippedester à 06:25 - Coups de coeur - Commentaires [4] - Permalien [#]

04 avril 2018

Pairi Daiza (3)

Comme promis, je vous emmène voir mes amis, les lémuriens. Les lémuriens sont des primates endémiques à Madagascar. Ils vivent dans les arbres des forêts humides. A Pairi Daiza, on les trouve sur des ilots d'une surface totale de 7000 m2 : Nosy Komba, le nom d'une ile au nord-est de Madagascar. 

para 25

para 26

Je me suis surtout intéressé à une maman et son petit. 

para 27

para 28

para 29

para 30

para 31

J'adore les lémuriens, mais si j'ai voulu retourner à Pairi Daiza, l'an passé, c'était pour les nouveaux arrivants : les koalas. 

para 32

Le koala, tout comme le kangourou, est un des symboles de l'Australie. Il a été chassé par sa fourrure et est aujourd'hui menacé par la destruction de son biotope. 

Le koala est un gros dormeur. Il dort perché sur son arbre jusqu'à 20 heures par jour ! N'ayez plus de scrupule à faire la grasse matinée ! 

Il mange de 200 à 400 gr de feuilles d'eucalyptus par jour. 

para 33

para 34

para 35

para 36

para 37

Nous passons maintenant près de l'enclos des gorilles. J'aime beaucoup ces primates. Je trouve que leur visage est très expressif. 

Savez-vous qu'ils partagent avec nous près de 99% de nos gènes? 

para 38

para 39

Malgré leur aspect impressionnant, ce sont des animaux paisibles et doux. Ils sont essentiellement herbivores. 

Ils communiquent entre eux par cris et grognements et par toute une gestuelle particulière. 

para 40

Les gorilles des plaines de l'Ouest sont en danger de disparition à cause de la déforestation, du braconnage et du virus Ebola.

Je vous invite pour la suite de la visite la semaine prochaine si vous le voulez bien. 

La citation du jour : Lorsqu'on sourit à la vie, elle vous rend ses sourires. (J.Cl Brialy)

 

Posté par philippedester à 06:05 - Voyage Voyage - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , , ,

01 avril 2018

Hymne à la vie

La nature est pleine de ressources et heureusement, car avec ce que l'homme lui fait subir, elle doit continuellement se défendre. 

Je veux, aujourd'hui, rendre hommage aux arbres. Pouvez-vous imaginer un paysage sans arbres? Regardez votre paysage préféré et gommez tous les arbres qui s'y trouvent, que voyez-vous? Inimaginable, non? Et pourtant, chaque jour, on détruit des hectares et des hectares de forêts ! 

Heureusement, de temps en temps, on peut assister à un reboisement de terrains nus. L'homme n'est pas tout à fait mauvais ! 

Les photos que je vais vous montrer aujourd'hui ne m'appartiennent pas. C'est un PPS que j'ai reçu. Je tenais à vous montrer la force de la nature qui essaye de survivre à tout prix. Cela prouve aussi qu'il ne faut jamais perdre espoir. La vie peut reprendre à tout moment ! 

A Place                          
                                 Of                    
                                       Enchantment

Seul au milieu de nulle part.

This Palm                        
                                   Tree Fell Over      
                                                     And
  Curved                                                
           Right Back Up

En boucle...

This Tree                        
                                   Fell Over And        
                                                   Grew
  4 More                                                
           Trees Out Of                                
                           Itself

4 pour le prix d'un ! 

http://static.boredpanda.com/blog/wp-content/uploads/2017/08/trees-refuse-to-give-up-24-59846122a265c__700.jpg

Seul après un tsunami.

Tree Of                          
                                 Life -                
                                           Olympic      
                                                     
 National Park,                                        
                   Washington

Le grand écart ! 

A Tree's                        
                                   Root Spill          
                                                 Over
The                                                    
         Sidewalk

Trottoir naturel.

Nature                          
                                 FTW

Même pas besoin de terre ! 

I Found A                        
                                   Tree Growing        
                                                   
 Through Speed                                          
                 Limit Sign

Un peu à l'étroit quand même...

This Tree                        
                                   That Refuses        
                                                   To  
Die

Je vivrai ! 

This Tree                        
                                   Still Has Its        
                                                   
 Leaves Because                                        
                   Of The Light                        
                                     Shining On It

Une question d'emplacement...

Life                            
                               Finds A Way

Le tuteur idéal.

Tree                            
                               Roots Extend            
                                               Across A
  Gap                                                  
         To The                                        
                   Mainland For                        
                                     Nutrients

Sur un piedestal...

Life                            
                               Finds A Way

Une fente suffit.

Ta Promh                        
                                   Temple In            
                                               
 Cambodia

Mieux que la pierre ! 

Striving

Et s'il n'en reste qu'un, je serai celui-là ! 

A Tree                          
                                 Growing On            
                                               Another  
Tree

Une maman d'adoption.

This Tree                        
                                   Is Growing Out      
                                                     Of
  Another                                              
             Tree

Renaissance...en triple exemplaire.

59831befd5ab5__700.jpg

Pâques? Non, l'Ascension ! 

A Tree                          
                                 Grows From            
                                               Third
Floor                                                  
           Window

Squatte...

Life                            
                               Finds A Way

Seul au monde...

The Old                          
                                 Piano Tree

L'arbre mélomane.

Trees On                        
                                   A Tree

Et de quatre ! 

One Tree                        
                                   On My Street        
                                                   
 Refused To                                            
               Accept Winter

L'hiver ne me fait pas peur ! 

My                              
                             Sister's Tree              
                                             Is Eating  
Her                                                    
       Fence

Je meurs de faim ! 

This Tree                        
                                   Growing              
                                             Through A  
                                                       
   Fence

Evasion.

Life,Uh... Finds A Way

La fois prochaine, je prendrai du XXL !

Qu'en dites-vous? De belles leçons pour les humains, non? 

Joyeuse fête de Pâques à toutes et tous. 

Résultat de recherche d'images pour "joyeuse pâques"

Posté par philippedester à 06:13 - Coups de coeur - Commentaires [14] - Permalien [#]

28 mars 2018

Pairi Daiza 2

Nous revoici dans ce magnifique parc de Pairi Daiza. 

Je vous emmène directement voir les pandas. Ils sont tellement mignons que mon APN a chauffé ! 

para 12

para 13

para 20

Jeux d'enfant

para 21

 

Tian Bao est né le 2 juin 2016. 

 

para 14

para 22

para 15

para 16

Jeux avec maman

para 17

para 18

para 19

para 23

para 24

Si vous voulez voir les pandas, il faut y aller dès l'ouverture du parc. Plus le temps passe, plus il y a du monde et moins on peut les observer.  

 

Le panda, emblème du WWF, est devenu celui de tous les animaux en péril. 

Les pandas sont en voie de disparition; il n'en reste que 1600 répartis dans différentes réserves et quelques-uns dans les zoos. 

Le panda ne se nourrit pratiquement que de bambous. Comme son système digestif ne lui permet pas de retirer une grande valeur nutritive de sa nourriture, il doit manger presque tout le temps. 

Comme il ne peut pas se constituer une réserve de graisse suffisante pour passer l'hiver, il n'hiberne pas. 

La semaine prochaine, je vous emmènerai voir les lémuriens. Je les adore ! 

La citation du jour : On ne peut pas se permettre d'être lent dans l'urgence. (WWF)

Posté par philippedester à 06:00 - Voyage Voyage - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : ,

25 mars 2018

Un anniversaire

J'ai 10 ans aujourd'hui ! Vous me croyiez plus âgé? Oh juste un peu, mais mon blog, lui, fête ses 10 ans aujourd'hui. 

Quelle aventure ! Je me suis lancé sans savoir vraiment ce que j'allais présenter à mon "public" et puis, petit à petit, il a pris forme. J'ai créé des rubriques, j'ai publié des centaines de photos (17 721 d'après Canalblog) de mon jardin, de mes voyages. Je vous ai parlé de mes passions. 

J'ai rencontré des gens qui m'ont laissé des messages (7393 toujours d'après Canalblog). 

Qui reste du début de mon blog? Qui a franchi les 10 années sans encombres? 

Nestor, mon prof de math réunionnais, qui publie très peu de photos aujourd'hui.
Maxi, la reine du scrap, qui publie uniquement sur FB aujourd'hui.
Berthille, la spécialiste des plantes, qui m'aidait à en identifier.
Silène et son beau jardin. 
Marithé et son geai malheureusement disparu il y a peu. 

Voilà les survivants ! Plusieurs ont mis leur blog en pause et ne sont jamais revenus. Quelques-uns sont malheureusement passés de l'autre côté... Certains ont fermé leur blog sans rien dire. 

J'ai fait ensuite beaucoup d'autres rencontres. Sur la blogosphère, on en fait régulièrement...

Je me souviens de mes débuts. J'ai, sans doute comme tout le monde, pédalé dans la semoule. Mes photos étaient minuscules. C'était juste après ma visite au futuroscope : 

DSC01279DSC01280DSC01279DSC01289

Heureusement j'ai fait mieux après ! Maxi m'a beaucoup aidé à mes débuts. Une amie fidèle qui a subi des épreuves terribles toujours avec bonne humeur. 

A ce moment-là, je publiais tous les jours ! J'ai trouvé ma vitesse de croisière : deux fois par semaine (mercredi et dimanche), c'est bien. 

PS Je n'ai jamais réussi à mettre la news ! 

Laissons là le passé. Que pourrais-je vous offrir pour cet anniversaire? 

Des fleurs? Il y en a encore peu au jardin. 

Je vous propose plutôt une magnifique vidéo. Mais attention, elle dure 40 minutes. Je vous pardonnerai si vous revenez la voir plus tard et même si vous ne la regardez pas, mais elle vaut le détour ! 

 

SUIVEZ DONC LE VOYAGE DU PHOTOGRAPHE YUICHI TAKSA DANS LE GRAND NORD A LA CONQUETE DES AURORES BOREALES

Suivez le parcours de Yuichi Takasa, un photographe japonais, à la recherche des aurores boréales. 

Ce documentaire retrace étape par étape son épopée de 1 400 kilomètres pour observer ces phénomènes astronomiques qui le fascinent depuis sa tendre enfance. Laissez-vous emporter par le voyage de ce photographe et de ses rencontres parfois inattendues.

 

 

 https://www.youtube.com/watch?time_continue=2396&v=P5ZbM_JCjW4

 

Merci à tous les fidèles de ce blog y compris ma "relectrice" et son oeil de lynx qui traque les fautes qui m'ont échappées. 

Résultat de recherche d'images pour "anniversaire 10 ans"

 

Posté par philippedester à 06:39 - Coups de coeur - Commentaires [14] - Permalien [#]

21 mars 2018

Pairi Daiza 1

Presque chaque année, je me rends au parc animalier "Paradisio" rebaptisé en "Pairi Daiza" qui signifie en persan "Jardin clos". C''est bien plus qu'un zoo et les visiteurs toujours plus nombreux, venant de très loin parfois, ne s'y trompent pas.

L'année dernière, nous sommes allés pendant les vacances de Pâques. Ce sont les koalas qui m'y ont attiré. 

En se baladant dans le parc, on ne pouvait pas ignorer que la fête de Pâques était proche. 

Les photos que vous allez voir datent donc d'un an. Je n'ai pas encore eu l'occasion de vous les montrer. 

pai 1

pai 2

pai 3

pai 4

pai 5

pai 6

pai 7

pai 8

Et nous avons été accueillis de manière magistrale : 

pai 9

Quelle grâce et quelle beauté ! 

pai 10

pai 11

pai 12

pai 13

Sa majesté la reine était présente aussi.

pai 14

pai 15

Ensuite nous avons assisté aux jeux des oursons. On dirait des gamins dans une cour d'école. 

pai 16

pai 17

pai 18

Ce sont des ours noirs d'Asie aussi appélés "ours à collier" à cause de la bande de poils blancs qu'ils ont sur la poitrine (invisible ici). 

Un mâle adulte peut mesurer près de 2m et peser 200 kg. 

Ils vivent dans les montagnes (notamment dans l'Himalaya) et redescendent dans les vallées pour hiberner. 

L'espèce est vulnérable en raison de la réduction de son habitat, de la chasse et des captures. Sa bile est supposée avoir des vertus thérapeutiques et entrent dans la production de médicaments !!!

 Je suis toujours attiré par les jardins, chaque année de plus en plus beaux ! 

para 1

para 2

para 3

para 4

De magnifiques camélias ! 

para 5

para 6

Je passe souvent de longs moments à observer et à essayer de photographier le panda roux. Quand il ne fait pas sa sieste, il bouge tout le temps et c'est difficile de le photographier à travers les branchages ! 

para 7

J'oublie toujours le nom de ces animaux ! 

para 8

para 9

En allant voir les pandas, on passe devant la panthère des neiges. Elle fait les cent pas. Je trouve qu'elle a trop peu d'espace ! Là, pour une fois, elle est calme ! 

para 10

C'est un félin vivant dans les montagnes d'Asie, capable de supporter des températures très basses grâce à son pelage épais. Sa queue lui sert de balancer quand il se déplace sur les crêtes rocheuses, à la poursuite de ses proies. 

Ce superbe animal est menacé à cause de sa fourrure très prisée ! 

para 11

Nous arrivons à l'enclos des pandas. Nous irons les voir la semaine prochaine si vous voulez bien. 

La citation du jour : La folie, c'est le propre des hommes, pas des animaux. (Francine Ouelette)

 

 

Posté par philippedester à 05:15 - Voyage Voyage - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :

18 mars 2018

Rions un peu

Voici quelques blagounettes pour démarrer le dimanche avec le sourire. 

*****

Comment les guêpes font-elles l’'amour ?

Dard dard

*****

Quel animal court le plus vite ?

Le pou, car il est toujours en tête

*****

Que fait un canard quand il a soif ?

Il se tape une cannette

*****

Savez-vous comment communiquent les abeilles ?

Par e-miel ..

*****

Une poule sort de son poulailler et dit : "brrr, quel froid de canard."

Un canard qui passe lui répond : "Ne m'en parlez pas, j'ai la chair de poule."

*****

Pourquoi les coqs ont-ils des ailes et les poules pondent-elles des œufs ?

Parce que les coqs ont besoin "d'elles" et les poules ont besoin "d'eux"

*****

Deux coccinelles font la course.

Au bout d'un moment une s'arrête et dit : "STOP !!! J'ai un point de côté !!!"

*****

Que se disent deux chats quand ils sont amoureux ?

"Nous sommes félins pour l'autre"

*****

2 mites se rencontrent dans un pull l'une dit : - Ou vas-tu en vacances cette année ?

- Au bord de la Manche

*****

Un vieux rat rencontre une petite taupe.

Curieux, il lui demande :

- Que veux-tu faire plus tard, ma petite ?

- Taupe-modèle!

*****

Deux souris voient passer une chauve-souris...

- Regarde un ange !!!

 

Un paysan occupe toute la largeur de la route avec son gros tracteur. Ca énerve prodigieusement un jeune homme qui le suit dans une superbe voiture de sport et qui, l'occasion se présentant, met les gaz et double le tracteur en trombe en hurlant au paysan, en montrant son capot :

-Il y a 200 chevaux là-dessous ! 


 Il va si vite qu'il loupe un virage un peu serré et tombe dans un étang.
Quelques minutes plus tard, le paysan arrive à sa hauteur :

-Alors, on fait boire ses chevaux ?

 

 Une femme rentre chez elle et dit à son mari:

"Il faut renvoyer le chauffeur, ça fait deux fois qu'il manque de me tuer!"
 
"Laisse-lui encore une chance..."!!!

------------------------------ ------------------------------ ------------------------------ -------
Un gamin, perpétuellement inquiet, demande à ses parents:
 
"Est-ce que j'ai été adopté?"
 
"Pas encore, nous n'avons mis l'annonce qu'hier"!
      
------------------------------ ------------------------------ ------------------------------ --------
Une secrétaire à son patron:
 
"Chef, j'ai une bonne et une mauvaise nouvelle..."
 
"Eh bien, commencez par la bonne nouvelle, mon petit."
 
"Vous n'êtes pas stérile, Monsieur!!!"
 


 

Posté par philippedester à 06:29 - Rions un peu - Commentaires [8] - Permalien [#]

14 mars 2018

Retour en été (14)

En empruntant une route qui longeait la Loire, j'ai remarqué cette magnifique demeure. Je me suis arrêté pour la photographier. 

Loire 350

loire 351

Nous nous dirigions vers St Dyé sur Loire, un ancien port de Chambord. 

loire 352

Dominant le vieux bourg, l'église est classée monument historique depuis 1931. On peut y voir le sarcophage de St Déodat, ermite qui est à l'origine du village an 8e siècle. 

loire 353

De par sa situation, St Dyé était le village le plus propice à accueillir un port fluvial qui a permis l'acheminement des matériaux de construction du château de Chambord. 

De cette période restent aujourd'hui de nombreuses belles demeures ayant accueilli des visiteurs connus comme La Fontaine, le maréchal de Saxe et bien d'autres. 

D'avril à octobre, les Marins du Port de Chambord effectuent des balades en bateaux traditionnels. On peut ainsi découvrir St Dyé vu du fleuve et observer la beauté de cette portion de la Loire. 

loire 354

loire 355

Allez, on embarque. 

loire 368

loire 356

loire 357

Nous passons au pied de nids d'oiseaux : des hirondelles de rivage? des sternes? Je ne sais plus très bien ! 

loire 363

loire 358

loire 359

loire 360

loire 361

loire 362

loire 364

loire 365

loire 366

loire 367

Et en rentrant au gite, une petite balade à pied le long de la Loire s'imposait, juste à l'endroit où j'avais aperçu ce beau château en passant. 

loire 369

loire 370

Et c'est parti pour une balade.

loire 371

loire 372

loire 373

La Loire est aussi un jardin...

loire 374

loire 375

Avec du temps et de la patience, on peut aussi photographier de nombreux oiseaux. 

loire 376

Je ne connais absolument pas celui-ci. Quelqu'un connait? 

loire 377

loire 378

loire 379

Et nous nous quittons avec cette photo. 

loire 380

C'est la fin de mon reportage sur la Loire. 380 photos pour une semaine de vacances. Il y aura peut-être une suite car je pense retourner dans la région cette année, un peu plus loin, vers Angers. 

La citation du jour : Chaque voyage est le rêve d'une nouvelle naissance. (Jean Royer)

 

 

Posté par philippedester à 06:34 - Voyage Voyage - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags :

11 mars 2018

Le siffleur

Je suis tombé par hasard sur une vidéo qui m'a fait découvrir un artiste de talent. Moi qui aurais voulu pouvoir siffler (comme mon père, doué avant d'avoir un dentier ! ), je suis tombé en amour (comme dit Céline Dion) pour cet artiste que je vous présente aujourd'hui. 

 

 

Moi qui ne suis pas fan de la musique classique, je suis sous le charme. 

 

 

Le spectacle de Fred Radix sur scène dure 1h30 ! Quel talent ! 

 

Vous connaissiez? Vous aimez? 

Savez-vous siffler? 

C'était mon coup de coeur du dimanche. 

 

Posté par philippedester à 05:48 - Coups de coeur - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :

07 mars 2018

Retour en été (13)

Nous nous retrouvons pour la dernière fois au zoo de Beauval puis je vous emmène pour une balade le long de la Loire. 

Dernières photos donc de ce zoo hors du commun : 

Loire 332

Loire 333

Loire 334

Loire 335

Loire 336

Loire 337

Loire 338

Loire 339

Loire 340

Loire 341

Loire 342

Et revoilà les singes. Là, ils ne sont pas en cage ! 

loire 343

loire 344

loire 345

loire 346

loire 347

Nous approchons de la sortie où se trouvent les lémuriens. 

loire 348

loire 349

Une journée bien fatigante ! 

La semaine prochaine, je vous emmènerai vous balader le long de la Loire. 

La citation du jour : Un lion, même si on l'enferme dans un zoo cinq ans, dix ans, jamais il n'oubliera l'odeur de la liberté. (Dean Kootz)

 

Posté par philippedester à 06:42 - Voyage Voyage - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,