Des nouvelles de moi

- mes voyages : j'aime voyager et j'aime photographier. Photos de vacances ...mes coups de coeur - scrapbooking : pour les amateurs de photos comme moi - littérature ou mes livres et auteurs préférés - jardin : pour les amateurs de nature

03 février 2022

Solre-le-Château

J'avais déjà entendu parler de ce village sans savoir le situer. Et voilà qu'il se trouvait sur la route du retour de Val Joly. 

Ce village est connu pour une particularité. Regardez : 

DSC07476

Eh oui ! Vous avez vu? Le clocher est de travers ! C'est curieux. 

Allez, je vais jusque là...

DSC07477

L'église Saint-Pierre est un bâtiment en pierre bleue du XVIe siècle.

DSC07482

En 1611, un incendie a ravagé la flèche et une partie de l'église. Lors de la reconstruction, on remplaça l'ancien clocher par cette flèche qui penche la tête sur le côté. Le bulbe était un poste de guet qui permettait de surveiller la route lors des invasions françaises. 

DSC07479

L'inclinaison du clocher ne remet pas son équilibre en cause. 

DSC07480

L'hôtel de ville qui est accolé à l'église est du XVIe siècle. A l'origine, il ne comptait qu'un seul étage. Lors de l'élévation du bâtiment, il a perdu son beffroi. Dommage ! 

DSC07481

 

Ne cherchez pas le château. Il n'existe plus ! Située sur la grand-place actuelle, la forteresse fut prise et brulée une première fois en 1473. En 1560, il retrouva toute sa splendeur pour tomber définitivement sous la pioche des démolisseurs en 1793. 

Le "nouveau château" est un beau bâtiment en briques situé sur la place. 

DSC07478

Je vais vous avouer une chose : il faisait tellement froid sur cette place que je n'y suis resté que 2 minutes, le temps de faire quelques photos. 

Notre voyage se termine là. Vite le suivant ! Ce n'est pas pour tout de suite, mais j'y pense. 

Posté par philippedester à 07:44 - Voyage Voyage - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : ,

31 janvier 2022

Val Joly

Connaissez-vous la station touristique du Val Joly située à un jet de pierre de la frontière belge? 

Nous y sommes allés le samedi sous la pluie, juste pour nous faire un resto. Avant de rentrer chez nous le lundi, comme il ne pleuvait pas (miracle ! ), nous avons décidé d'y retourner. 

DSC07373

DSC07375

Val Joly, c'est un grand lac, des restos, des petites boutiques, un aquarium (fermé pour travaux quand nous y sommes allés), un bois pour les balades, des logements (mais pas d'hôtel), des activités aquatiques. 

DSC07376

DSC07377

DSC07378

Une petite balade au grand air, ça fait du bien, même si le soleil n'est pas de la partie. S'il faut l'attendre, celui-là, on ne fait plus rien. 

DSC07379

Pour les plaisirs nautiques, c'est plutôt à l'extrémité du parc. 

DSC07462

DSC07463

DSC07464

Pour y accéder, il suffit de traverser un joli petit pont. 

DSC07473

DSC07474

DSC07469

DSC07472

Et pour ceux qui préfèrent les balades dans les bois, y a ce qu'il faut : 

DSC07467

DSC07468

Et voilà. Nous reprenons la route du retour. C'est l'hiver et nous allons sortir beaucoup moins. Snif ! 

Posté par philippedester à 07:40 - Voyage Voyage - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : ,

26 janvier 2022

Liessies

Notre weekend surprise s'achève le lundi 1er novembre. Il fait gris, mais il ne pleut pas. Nous quittons l'hôtel, mais avant de rentrer chez nous, nous allons quand même nous balader dans le parc de l'abbaye de Liessies. 

DSC07458

DSC07430

DSC07429

De l'abbaye fondée en 764, il ne reste plus beaucoup de traces. 

Le parc occupe une superficie de 48 ha. Il a été créé à la fin du XVIIe siècle et était un lieu de détente et de méditation. 

DSC07431

DSC07432

DSC07434

Aujourd'hui, le parc est devenu un lieu de promenade très prisé. Malgré le temps maussade, j'y ai rencontré pas mal de joggeurs. 

DSC07435

DSC07436

DSC07437

DSC07438

DSC07439

Pas d'explications sur cette stèle : 

DSC07440

Une grande partie de ce parc est laissé à l'état sauvage. On se retrouve en pleine nature. 

DSC07441

DSC07442

Un observatoire a été créé pour les amoureux de la nature : 

DSC07445

DSC07447

Pas plus d'explications pour cette stèle : 

DSC07446

Quelques champignons à ajouter à votre omelette? Moi, je n'y touche pas. 

DSC07448

DSC07449

Nous arrivons au bout du parc où il y a une autre entrée. 

DSC07450

DSC07453

DSC07454

Encore une stèle. Des oeuvres d'un artiste de la région, sans doute. 

DSC07455

DSC07457

Et puis une autre. Elles donneraient bien dans mon jardin, je trouve. 

DSC07456

Nous revenons à notre point de départ. Plusieurs parcours peuvent être choisis. 

DSC07459

DSC07461

Et voilà l'église de Liessies. L'entrée du parc se trouve juste à côté. 

DSC07460

Qui aurait pensé qu'on aurait trouvé un aussi joli parc dans ce tout petit village?

Il va être l'heure de manger. Il ne pleut pas. Nous allons aller jusqu'au Val Joly (qui était finalement le but de notre voyage). Je vous montre ça dans quelques jours. 

 

 

Posté par philippedester à 07:25 - Voyage Voyage - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , ,

24 janvier 2022

Cateau-Cambrésis

Tout d'abord, il faut savoir que le mot "cateau" est la forme picarde de "château". En l'an 1001, l'évêque de Cambrai y a fait ériger une première forteresse en bois. La ville s'est ensuite développée sous l'autorité des évêques de Cambrai. Elle a été détruite plusieurs fois au Moyen Age. 

La ville possède plusieurs bâtiments classés comme l'église Saint-Martin qui est tout ce qui reste de l'ancienne abbaye bénédictine. 

DSC07398

Vous voyez comme le ciel était menaçant (une habitude pendant mes vacances). Ce n'est pas top pour les photos ! 

DSC07399

DSC07400

DSC07401

DSC07402

L'hôtel de ville date du XVIe siècle sur une base sans doute plus ancienne. Le beffroi, plus tardif, de style Renaissance a été construit en 1705.

DSC07405

DSC07403

L'eau courante est mise en service au Cateau en 1881 grâce à une donation. Reconnaissante, la municipalité décide d'ériger une fontaine, la fontaine Seydoux, qui sera démolie en 1950 pour être reconstruite en 2004.

DSC07406

Le palais Fénelon s'ouvre sur la rue par un portail monumental aux colonnes de pierres bleues. Il est aujourd'hui le siège du musée Matisse. 

DSC07407

DSC07408

Nous passons par derrière pour nous découvrir le magnifique jardin bordé de tilleuls centenaires qui descend vers une pièce d'eau entourée d'arbres et d'arbustes d'essences variées. 

Voici la façade arrière du palais : 

DSC07412

Et le parc : 

DSC07411

DSC07413

DSC07414

DSC07416

DSC07418

DSC07419

Je n'ai pas du tout un regard d'artiste. En général, l'art me laisse indifférent, mais j'ai quand même décidé de visiter le musée Matisse pour ne pas mourir idiot. 

Ne le répétez pas, mais je n'ai rien aimé dans ce musée à part les vitraux. 

DSC07420

DSC07417

En sortant du musée, la pluie nous attendait. Nous avons donc filé jusqu'à l'église Saint-Martin pour y admirer d'autres vitraux. 

DSC07421

DSC07422

DSC07424

DSC07425

DSC07426

Par ce temps, il ne nous reste plus qu'à rentrer à l'hôtel. 

Posté par philippedester à 07:25 - Voyage Voyage - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,

17 janvier 2022

Avesne-sur-Helpe

Malgré le mauvais temps, nous avons décidé de visiter la région. Nous étions là pour ça ! 

Pas de pluie le dimanche matin, alors qu'il a plu toute la journée du samedi (le seul jour que notre fils et notre belle-fille passaient avec nous), mais un temps gris. 

Pas loin de Liessies où nous logions se trouve le village d'Avesne-sur-Helpe. Je vous y emmène. 

Nous garons la voiture au pied de l'église. 

DSC07380

Je ne sais pas pourquoi des scellés étaient placés sur la porte de l'église. Interdiction d'y pénétrer ! 

C'est Avesne-sur-Helpe qui a donné son nom à la région de l'Avesnois, caractérisée par des paysages valonnés, des bocages, des vergers, des petits villages. 

La collégiale Saint-Nicolas a été victime d'un incendie en avril 2021. Une enquête est ouverte pour en connaitre l'origine. Voilà les explications que je cherchais. 

L'Office du tourisme étant fermé, j'ai décidé de chercher un parcours sur Internet. Celui-ci nous a permis de découvrir la ville. 

DSC07383

La balade s'appelle "le circuit des mouches" et est long de 2,5 km environ. 

Nous passons sur le pont qui surplombe l'Helpe. 

DSC07384

 

DSC07386

En nous retournant, nous apercevons le beffroi de l'église. 

DSC07385

 

A un carrefour, j'ai rencontré un drôle de personnage. J'ai interrogé un passant pour connaitre le nom ou l'origine de cette statue, mais il n'a pas pu me répondre. 

Il s'agit du "Tambour Stroh", un jeune soldat français tué à la bataille de Wattignies en 1793. Merci pour le renseignement Huguette.

DSC07387

Nous suivons l'Helpe pour  arriver à l'ancien hôpital. 

DSC07388

DSC07389

DSC07390

DSC07391

Nous rejoignons ensuite le bastion de la Reyne. 

DSC07392

DSC07393

Nous sommes maintenant au point culminant et la vue s'étend à 360° sur les alentours. 

DSC07394

On se dirige maintenant vers les casernes et on revient sur la place de l'église. 

DSC07395

DSC07397

Mais pourquoi ce nom de "circuit des mouches"? 

 Au Moyen Age, l’abeille est surnommée « mouche à miel ». La légende veut qu’au XVe siècle, Avesnes-sur-Helpe fut sauvée par des abeilles qui mirent en déroute une armée. L’abeille devient l’emblème de la ville, sous le nom de mouches ! 

De là, nous nous dirigeons vers Cateau-Cambrésis et le musée Matisse. Comme le musée est fermé le 1er novembre, nous devions absolument y aller ce jour-là. 

 

Posté par philippedester à 08:15 - Voyage Voyage - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : ,

14 janvier 2022

Sains-du-Nord et Liessies

Avant de nous rendre à l'hôtel que j'ai choisi pour fêter l'anniversaire surprise de mon épouse, nous nous sommes arrêtés à Sains-du-Nord, petit village de l'Avesnois. 

J'avais vu qu'on pouvait y trouver un jardin japonais et comme j'ai un faible pour ce genre de jardin, nous nous y sommes rendus...

Grosse déception ! Le jardin n'était pas moche, mais minuscule ! 

Ils ont simplement voulu intégrer les éléments propres à un jardin japonais sur un petit espace derrière la maison communale : la végétation, l'eau et le minéral. 

DSC07348

DSC07349

DSC07350

DSC07351

DSC07352

DSC07353

Mignon, mais le tour a été fait en moins de 5 minutes ! N'y allez pas exprès ! 

Dans le village se trouve également la Maison du Bocage. 

DSC07354

La Maison du Bocage est installée dans une ancienne maison de maitre transformée en ferme à la fin du XIXe siècle. 

Si vous voulez tout savoir sur le bocage, l'activité herbagère et la filière fromagère, c'est là qu'il faut aller. La visite se déroule tant à l'intérieur qu'à l'extérieur. 

DSC07358

C'était juste avant la Toussaint et donc le moment d'Halloween. 

DSC07356

DSC07357

DSC07365

Fougères et prêles agrémentent l'endroit. J'aime beaucoup ces fougères arbustives issues d'un temps lointain. Malheureusement, elles sont assez fragiles sous nos climats. 

DSC07360

DSC07361

DSC07362

Le ciel se couvre, la pluie ne pas plus tarder. Nous allons découvrir notre hôtel situé à quelques kilomètres de là, à Liessies. 

Voilà ce que j'avais trouvé sur Internet avant de réserver : 

château de la Motte

château de la Motte 2

 

Le château de la Motte est un bâtiment du XVIIIe siècle transformé en hôtel. Il se trouve à quelques kilomètres seulement de la station touristique du Val Joly. 

Il est situé au calme, dans un écrin de verdure. Si vous cherchez la tranquillité, c'est l'endroit idéal. 

Le restaurant du château est à recommander. 

L'étang que vous avez pu voir sur la vue du ciel n'est malheureusement pas accessible. 

Le weekend où nous étions présents, un marché du terroir et un concours de chevaux ardennais étaient organisés. Malheureusement, comme il a plus sans discontinuer tout le samedi, on a eu droit à un marchand de miel et c'est tout. Les chevaux, on les a observés de la fenêtre de notre chambre. 

Un endroit que je ne peux que recommander. Excellent rapport qualité/prix. 

 

Posté par philippedester à 07:40 - Voyage Voyage - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , ,

09 janvier 2022

Le Quesnoy (2)

Nous revoici au pied des remparts de la vie du Quesnoy, une ville dont les fortifications sont en aussi bon état que celles de Carcassonne. 

DSC07319

DSC07324

DSC07325

La ville, plusieurs fois assiégée par la France et les Pays-Bas, a été prise sous Louis XIV et a été rattachée à la France en 1659.

Les fortifications, abimées par les Espagnols, ont été renforcées par des ouvrages militaires par Vauban. Des bastions ont été ajoutés. 

DSC07326

Allez, c'est parti pour une belle balade...sous le soleil (la pluie arrivera en fin de journée ! ).

DSC07327

DSC07328

DSC07329

Pas possible de se perdre lors de cette balade. Il suffit de suivre les remparts qui font le tour de la ville. 

Nous arrivons à un petit jardin...

DSC07331

D'après mes recherches, il devrait s'agir du "Jardin de la Paix". La libération du Quesnoy, lors de la première guerre mondiale, a été possible grâce aux soldats néo-zélandais. Un hommage à ces soldats aurait été rendu par la création de ce jardin. 

DSC07332

DSC07333

En prenant un peu de hauteur, on voit mieux le jardin. 

DSC07334

DSC07335

Les abords de la ville sont très boisés et l'eau est omniprésente, ce qui fait vraiment de cette balade un moment agréable ! 

DSC07336

DSC07337

DSC07338

DSC07339

DSC07340

Nous arrivons bientôt au point de départ. Nous avons fait tout le tour de la ville, mais à l'extérieur. 

DSC07341

DSC07342

Nous arrivons à la porte d'où nous sommes sortis de l'intra-muros. On peut apercevoir le beffroi. 

DSC07343

Il y a possibilité de faire le tour de l'étang du Pont-Rouge, mais le vent était vraiment trop froid ! Nous étions protégés par les remparts, mais le long de l'eau, impossible de rester ! 

Nous avons donc repris la route...

Nous avons finalement peu vu la ville du Quesnoy, mais mon but était vraiment de longer ces remparts. 

J'espère que vous avez apprécié la visite. 

Posté par philippedester à 07:50 - Voyage Voyage - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 janvier 2022

Le Quesnoy

Le Quesnoy est une ville situé dans le département du Nord et la région Hauts-de-France. C'est une ville fortifiée que je voulais visiter depuis longtemps. C'est maintenant chose faite. 

Le premier bâtiment que nous avons rencontré en sortant du parking fut cette chapelle de l'hôpital. 

DSC07346

Cette chapelle gothique construite en 1858 était destinée aux malades, aux enfants de l'orphelinat et aux religieuses qui desservaient l'endroit. C'est la plus belle chapelle de la ville. 

L'autre bâtiment emblématique de la ville est, sans conteste, le beffroi. 

DSC07307

C'est en 1583 qu'il fut construit en même temps que l'hôtel de ville. 

C'est une grosse tour carrée. Dans sa partie centrale se trouvait la salle des gardes. Au sommet se tenaient les cloches qui annonçaient le lever du soleil, l'ouverture et la fermeture du temps de travail et le couvre-feu. 

Tout en haut, on trouvait la loge du guetteur qui avait pour mission d'annoncer l'arrivée des ennemis ou de signaler un incendie. 

DSC07308

 

DSC07303

Le beffroi subit plusieurs bombardements lors de la seconde guerre mondiale. Il fut rénové ensuite. 

DSC07309

DSC07345

Vous remarquerez le beau ciel bleu qui nous a accueilli à notre arrivée ! Malheureusement, ça n'a pas duré. Dès le soir, la pluie s'est invitée dans l'Avesnois (et ailleurs) et nous avons passé la majorité de notre séjour sous la flotte ! 

Nous nous dirigeons maintenant vers les remparts qui sont l'objet de ma visite. 

DSC07310

DSC07311

La ville comportait, bien sûr, plusieurs portes qui permettaient de pénétrer dans la cité. 

Celle-ci est située près de l'Office du Tourisme. 

DSC07312

Ce qu'on remarque d'emblée, c'est l'état des fortifications. Les remparts ont été remarquablement conservés et entretenus. 

DSC07313

L'Etang du Pont Rouge se trouve juste à la sortie (ou l'entrée ! ) de la ville. Il fut creusé pour avoir une réserve d'eau suffisante pour inonder les douves en cas de siège. C'est aujourd'hui une base de loisirs. 

DSC07314

DSC07320

 

DSC07321

Ce plan d'eau de 13 ha attire, évidemment, une faune caractéristique. 

DSC07315

DSC07316

DSC07317

Pour le voir, il faut arriver par la porte de Landrecies. Un parking y est d'ailleurs adossé. 

Au XVIe siècle, l'enceinte médiévale est remplacée par un ouvrage défensif bastionné. Le système d'inondations défensif est amélioré et divisé en 3 bassins principaux (source : https://miettesdailleurs.be/decouvrir-le-quesnoy-au-fil-de-la-promenade-des-remparts/).

DSC07318

 

 

DSC07322

DSC07323

Rien de mieux pour découvrir les fortifications que de faire la promenade des remparts, une balade très agréable de 5 km environ. 

Je vous montre ça dans un prochain post. 

 

Posté par philippedester à 08:35 - Voyage Voyage - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,

02 janvier 2022

Chisen Kaiyushiki Teien (2)

Aujourd'hui, nous traversons la route et nous nous retrouvons dans le nouveau jardin de Michel Quilliot situé à Andres dans le Nord. 

DSC06819

DSC06820

DSC06821

Ce deuxième jardin est plus aéré, mais tout aussi beau que celui que je vous ai présenté précédemment. 

Les plantations sont jeunes. Elles vont s'étoffer et donner une autre atmosphère au jardin. Moi, je l'aime comme ça ! 

DSC06822

DSC06823

Michel a choisi des plantes assez fragiles pour l'aménagement de ce jardin. Pour résister à nos hivers froids et surtout humides, Michel les a plantées dans une terre très drainée, a utilisé des pierres qui gardent la chaleur du soleil (quand il y en a). 

J'espère que ces plantes résisteront aux assauts de l'hiver. 

DSC06824

DSC06825

Michel a, bien sûr, privilégié l'aspect japonisant du jardin. 

DSC06826

DSC06827

DSC06828

DSC06829

Regardez ce que Michel a fait d'un simple abri de jardin : 

DSC06832

DSC06830

DSC06831

Inutile de vous dire que j'ai adoré la visite de ces 2 jardins, finalement très différents et que je vous la recommande vivement. 

Posté par philippedester à 08:20 - Visite de jardins et de jardineries - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,

30 novembre 2021

Chisen Kaiyushiki Teien

Non, je ne parle pas encore chinois ni japonais. Ce nom quasi imprononçable est celui d'un japonais privé créé par un amateur doué dans le Nord. 

Nous sommes allés le visiter lors du retour de notre voyage dans le Pas-de-Calais. Il est situé à Andres. Son propriétaire et concepteur (Michel Quilliot) est un homme charmant qui a passé 2 heures à nous balader à travers ses allées pour découvrir les merveilles qui s'y cachent. 

Nous avons  d'abord été accueillis par une magnifique sculpture de perroquets. 

DSC06789

Des perroquets, bien vivants ceux-là, il y a en a pas mal dans le jardin. De très belles volières en accueillent plusieurs couples. 

Un seul pas et nous voilà plongés dans la luxuriance ! 

DSC06790

Le jardin est dit japonisant et le travail de taille est conséquent. 

DSC06791

DSC06795

DSC06803

Les bonsais sont aussi présents en grand nombre. 

DSC06792

Un arbre qu'on ne peut pas rater. Je ne sais plus son nom. Si quelqu'un le connait, merci de me le signaler. 

Un cèdre bleu du Liban. Merci Dominique. 

DSC06793

Le visiteur y découvre aussi des arbres et arbustes aux couleurs magnifiques. 

DSC06794

 

DSC06809

 

Je n'avais jamais vu les fruits de la glycine. 

DSC06796

Le nom imprononçable du jardin veut dire "jardin de promenade autour d'un étang". L'eau est bien sûr présente comme dans tout jardin japonais qui se respecte. 

DSC06797

DSC06798

 

DSC06801

 

DSC06802

Un cygne noir occupe les lieux. Il vaut mieux ne pas l'approcher de trop près ! 

DSC06799

Michel a commencé l'aménagement de son jardin en 1997. Inutile de dire que l'entretien lui demande plusieurs heures par jour. Il n'a pas de jardiniers qui travaillent pour lui ! 

DSC06800

 

Des petites scènes japonisantes s'échelonnent tout au long du parcours. 

DSC06805

DSC06806

DSC06807

DSC06811

 

DSC06812

Ce jardin est d'une luxuriance incroyable ! 

DSC06814

DSC06815

DSC06816

Toutefois, certains endroits sont d'une sobriété reposante ! 

DSC06817

DSC06818

Ce jardin fait 2500 m2, ce qui est insuffisant pour ce passionné des plantes. Il y a 2 ans, je pense, Michel a acheté une parcelle juste en face de chez lui pour créer un nouveau jardin. Nous traverserons la route dans quelques jours si vous le voulez bien. 

 

 

Posté par philippedester à 07:20 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,

29 novembre 2021

Calais (2)

Avant d'entrer dans le jardin Richelieu, nous observons le monument aux morts de la guerre 14-18. L'original a été fortement endommagé pendant la seconde guerre et remplacé par ce mémorial en 1962.

DSC06752

Nous rentrons maintenant dans le poumon vert de la ville : le jardin Richelieu. 

DSC06754

Le jardin a été aménagé à partir de 1862 sur l'emplacement des fortifications et redessiné en 1956.

DSC06757

DSC06758

Dès l'entrée, deux personnages nous souhaites la bienvenue : De Gaulle et Churchill. 

DSC06755

Ces sculptures symbolisent la coopération entre les deux pays à des périodes difficiles du XXe siècle. 

DSC06756

D'autres rencontres dans le parc : 

DSC06759

DSC06760

DSC06761

Ce jardin porte le nom du cardinal qui a beaucoup oeuvré pour la reconstruction des forteresses. Il a été aménagé dans l'ancienne partie des remparts de Vauban à partir du XIXe siècle. 

DSC06762

DSC06763

Au loin, nous apercevons le beffroi. Nous nous dirigeons vers lui. 

DSC06764

 

DSC06769

Du haut de ses 75m, le beffroi de l'hôtel de ville est la sentinelle de la cité. Il fut le lieu idéal pour surveiller les environs des invasions et des incendies. 

Les cadrans solaires puis les horloges ont rythmé la vie des habitants.

DSC06778

Il s'agit ici d'une horloge à 4 cadrans dirigés vers les 4 points cardinaux. 

DSC06775

 

A partir du XIIe siècle, des carillons qui jouent des ritournelles fonctionnent avec l'horloge. 

La charte contenant les privilèges accordées aux bourgeois par les seigneurs était enfermée dans un coffre à l'abri dans l'hôtel de ville. 

DSC06780

Les Bourgeois de Calais, une des oeuvres les plus importantes de Rodin trône devant l'hôtel de ville. 

DSC06777

Cette sculpture symbolise le sacrifice de six hommes pour laisser la vie sauve à l'ensemble des habitants de la ville sur le point de se rendre aux Anglais après un long siège. 

Six bourgeois conduits au bourreau ont remis les clefs de la ville à Edouard III, pieds nus, en chemise et la corde au cou. 

DSC06776

Pour en savoir plus, c'est ici

Un ascenseur permet d'atteindre le sommet du beffroi. Cette montée bien moins fatigante que celle du phare nous offre aussi de beaux points de vue. 

DSC06784

DSC06785

DSC06786

DSC06787

DSC06788

Juste en face de l'hôtel de ville se trouve le parc Saint-Pierre ouvert en 1863. On y entre? 

DSC06771

La fontaine en bronze des "Trois Grâces" est identique à celle de Versailles. 

DSC06772

DSC06774

Une petite marche encore jusqu'au théâtre et la visite de la ville se termine. 

DSC06782

DSC06783

Et voilà. J'espère vous avoir donné un autre regard sur la ville de Calais et, peut-être, de la visiter lors d'un séjour dans le Nord...

Nous rejoignons maintenant notre lieu de résidence : Petit-Fort-Philippe. 

IMG_20210827_145526

 

 

Posté par philippedester à 07:25 - Voyage Voyage - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , ,

26 novembre 2021

Calais

Comme nous ne logions pas très loin de Calais (à Grand-Fort-Philippe), j'ai décidé d'aller visiter Calais. J'ai été très agréablement surpris. Pour moi, Calais, ce sont les immigrés, une ville grise et triste. 

Eh bien ce n'est pas du tout ça ! 

J'ai trouvé à garer tout près du phare, l'endroit idéal pour sillonner dans la ville. 

DSC06722

Vous avez vu le ciel? Pas très engageant ! Mais bon, comme c'était comme ça à chaque voyage cette année, on s'est habitués ! 

Le phare fut construit en 1848, électrifié en 1883 et automatisé en 1987. Aujourd'hui, il n'y a plus de gardiens, mais ce sont les techniciens du phare qui veillent à son bon fonctionnement. 

Un guide donne des explications très intéressantes lors de la montée des 271 marches. 

Mis en service le 15 octobre 1848, le phare a remplacé l'ancienne Tour du Guet qui assurait sa fonction depuis 1818. 

DSC06725

 

DSC06730

Du haut du phare, la vue s'étend à 360° sur la ville de Calais, sur le port et sur le détroit du Pas-de-Calais et ça, je kiffe, comme disent les jeunes. 

DSC06723

DSC06724

DSC06728

DSC06727

DSC06729

Malgré la couleur du ciel, la vue était très dégagée. Je ne vous dis pas le vent qui soufflait là-haut ! 

DSC06731

DSC06732

DSC06733

Un autre intérêt de grimper en haut du phare, c'est de découvrir l'ensemble de la ville et de savoir par où se diriger. J'ai tout de suite repéré une église et une tour (le beffroi, bien sûr). 

DSC06726

Allez, on redescend et on se dirige tout de suite vers l'église Notre-Dame. 

DSC06736

DSC06735

DSC06741

Impossible de la photographier dans son entièreté. 

L'église date du XIIIe siècle et a été agrandie sous l'occupation anglaise (1347-1558). 

Quelle ne fut pas notre surprise de voir qu'un jardin jouxte l'église. 

DSC06739

Le jardin Tudor porte le nom de la dynastie qui régna sur Calais (1445-1603) et rappelle le règne de Marie Ière Tudor qui perdit la ville en 1558. 

DSC06738

DSC06737

DSC06740

DSC06742

DSC06743

Nous avons trouvé un banc avec une belle vue sur le jardin et sur l'église. Le soleil montre son nez. C'est là que nous allons manger notre piquenique. 

DSC06744

DSC06745

DSC06746

C'est dans cet édifice que de Gaulle a épousé Yvonne Ventroux le 7 avril 1921.

DSC06750

DSC06751

DSC06747

DSC06748

Nous nous dirigeons maintenant vers le jardin Richelieu. Je vous le présenterai dans un prochain billet. 

Portez-vous bien d'ici là. 

 

Posté par philippedester à 08:50 - Voyage Voyage - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : ,

22 novembre 2021

Watten (2)

Aujourd'hui, nous partons à la recherche du lac Bleu, cette étendue d'eau bien cachée dans un bois. 

Les Réserves Naturelles Sensibles :: Office de tourisme des Hauts de Flandre

Comme vous pouvez le voir sur ce plan, le sentier de promenade ne mène pas le promeneur sur les rives du lac. Il ne peut donc qu'apercevoir le lac entre les arbres. 

IMG_20210827_125338

Toutefois, un belvédère a été aménagé pour pouvoir jouir du spectacle. 

IMG_20210827_125433

Le lac Bleu est niché au fond d'une vaste cuvette. Il permet de découvrir une faune remarquable et diversifiée. 

Une jolie libellule est venue me dire bonjour. 

IMG_20210827_125928

IMG_20210827_125934

Grâce à l'appli Obsidentify, je peux découvrir le nom des espèces animales et végétales que je rencontre. 

Je ne connaissais pas cette volucelle zonée. 

IMG_20210827_131039

 

IMG_20210827_131047

IMG_20210827_131050

Un petit coléoptère noire de la famille des scarabées a attiré mon attention : le géotrupe des bois. 

IMG_20210827_132138

IMG_20210827_132201

IMG_20210827_132203

 

Cette limace, je n'aimerais pas la voir dans mon jardin. Elle doit être vorace. Il s'agit d'une grande loche. 

IMG_20210827_132344

Les paysages traversés sont de toute beauté. 

IMG_20210827_131914

Savez-vous ce qu'est un moulin à cheval? Moi, je ne savais pas. 

C'est à l'office du tourisme de Watten qu'on m'en a parlé. 

Je vous emmène donc à Volckerinckhove, à quelques kilomètres de là, pour en voir un. 

IMG_20210827_135952

Ici, on oublie les ailes ou les roues à aube. Une curieuse poutre sort de la toiture pour aller se poser sur le sol. 

Le Rosmeulen est sans doute le seul moulin à cheval du pays. 

IMG_20210827_140039

Ce type de moulin actionné par un cheval était autrefois courant en Flandre. 

Le cheval tournait, évidemment, à l'extérieur du bâtiment et actionnait les 2 meules à l'aide de la poutre que vous pouvez voir sur la photo. 

IMG_20210827_140046

Voici une photo qui se trouve sur le site de l'office du tourisme. 

Moulin à cheval - Rosse Mulle

J'espère que mon petit reportage vous a plu et à bientôt pour la suite de mon voyage. 

 

Posté par philippedester à 08:20 - Voyage Voyage - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

19 novembre 2021

Watten

Watten (prononcez watte) est une petite ville du Nord, en région Hauts-de France. 

Moi, je n'arrive pas à m'y retrouver avec les divisions de la France (Nord, Hauts-de-France, Pas-de-Calais) ! 

Elle est située au coeur de la Flandre Maritime, dans le Houtland. 

Franchement, cette ville ne vaut pas le détour. A part l'église, il n'y a rien ! 

DSC06706

Mais il faut quitter le centre-ville et se rendre vers les hauteurs de Watten (surnommées la montagne de Watten avec ses 72 m d'altitude) pour y découvrir le moulin, les fortifications et l'abbaye. 

Le moulin est magnifique et se découvre dans un très bel environnement qui donne envie de se poser là. Nous avons d'ailleurs mangé notre piquenique à son pied. 

DSC06707

DSC06708

 

IMG_20210827_122742

Un joli sentier permet de s'y rendre à pied en partant de la maison des archers. Le tir à l'arc est une spécialité de la ville. 

DSC06709

DSC06712

Le moulin étant situé sur une butte, l'endroit permet d'embrasser toute la région du regard. 

DSC06710

Au loin, on peut apercevoir l'église de Watten. 

DSC06711

L'abbaye, malheureusement, n'est pas accessible. Elle se cache d'ailleurs derrière les arbres de la propriété. 

DSC06713

L'abbaye Notre-Dame du Mont de Watten a été fondée en 1072. 

Le site ne comprend plus qu'une tour et les fortifications défensives de l'abbaye. Cette enceinte date du XVIIe siècle. 

DSC06715

On ne peut se rendre dans la région sans aller se balader du côté du Lac Bleu. 

DSC06717

Le lac est invisible de la route car il est situé en plein bois. Il a pris la place d'une ancienne carrière de marne. 

Je ne suis pas arrivé à atteindre ses rives, mais ce n'est pas grave, car la balade en forêt a été très agréable. 

Je vous y emmènerai dans un prochain post. 

En attendant, je vous propose de regarder cette vidéo qui explique vraiment l'essentiel à savoir. 

 

Posté par philippedester à 07:40 - Voyage Voyage - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 novembre 2021

Saint-Omer

Après notre balade en barque dans les marais de l'Audomarois, nous sommes allés visiter Saint-Omer, une ville située dans le célèbre marais. 

DSC06676

Nous laissons la voiture sur cette place où trônent des jolies statues et nous partons à la recherche de Notre-Dame. 

DSC06692

DSC06678

DSC06679

L'édification de cette cathédrale s'échelonne du XIIIè au XVIe siècle. Son architecture mêle des éléments de style gothique primitif, rayonnant et flamboyant. 

Elle est classée au "Monument Historique" depuis 1860.

DSC06677

DSC06697

Pas assez de recul pour pouvoir la photographier dans son ensemble, malheureusement. C'est souvent le cas des églises qui se trouvent en plein centre-ville. 

DSC06699

DSC06696

Nous partons maintenant à la recherche du jardin public. 

DSC06680

DSC06681

DSC06682

DSC06683

DSC06684

Séparé de la ville par le boulevard Vauban, le jardin public offre plusieurs ambiances : jardin à l'anglaise, arboretum et aussi conservatoire des fortifications de Vauban. 

Au début du XIXè siècle, les remparts ont été démantelés. Seule une partie du front ouest a été conservée et aménagée. 

DSC06685

DSC06686

DSC06687

DSC06688

DSC06689

Le jardin public est devenu le lieu de promenade par excellence des habitants de Saint-Omer. 

DSC06690

DSC06694

DSC06695

Avant de reprendre la route et avant que le ciel ne nous tombe sur la tête, il nous reste à aller observer les ruines de l'abbaye Saint-Bertin. 

 

DSC06700

DSC06701

DSC06702

L'abbaye Saint-Bertin est une ancienne abbaye bénédictine fondée au VIIe siècle sous le nom d'abbaye de Sithiu. 

Les ruines ont été classées au "monument historique" en 1840.

DSC06703

DSC06704

Le monastère fut fondé par les moines Bertin et Mommelin dans le but d'évangéliser la région. 

C'est à Saint-Bertin qu'a été enfermé le dernier roi mérovingien Childéric III. Il est mort à Saint-Omer en 755.

DSC06705

Nous nous dirigeons maintenant vers Grand-Fort-Philippe où j'ai réservé une chambre pour 3 nuits. 

Suite au prochain numéro.

 

 

 

Posté par philippedester à 07:31 - Voyage Voyage - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :

 
Newsletter