Des nouvelles de moi

- mes voyages : j'aime voyager et j'aime photographier. Photos de vacances ...mes coups de coeur - scrapbooking : pour les amateurs de photos comme moi - littérature ou mes livres et auteurs préférés - jardin : pour les amateurs de nature

31 mai 2017

Derniers livres lus

enfantdeslulieres_a

Voilà plusieurs années que je voulais découvrir Françoise Chandernagor. Le mot enfant dans le titre de ce roman m'en a donné l'occasion. Un pavé de 500 pages que j'ai abandonné après en avoir lu 150. Je commençais à passer trop de paragraphes, ce qui est un mauvais signe, signe d'un manque d'intérêt certain.

Et pourtant, les personnages sont intéressants : Madame de Breyves, mariée par intérêt au comte Henri de Breyves dont elle tombe amoureuse et à qui est voue un véritable culte, leur fils, Alexis, charmant bambin de sept ans à qui on a caché le suicide de son père, toujours prêt à faire les quatre cents coups. 

Nous sommes à  la fin du XVIIIe siècle, la Révolution n'est pas loin, le siècle des Lumières s'achève, l'ancien régime vacille sur ses bases et madame de Breyves veut faire de son fils un homme apte à tous les combats. 

C'est une mère inquiète, tourmentée, émouvante, divisée, passionnée et un professeur d'immoralité que Françoise Chandernagor nous dépeint ici.

Le style est parfait. L'auteure, membre de l'Académie Goncourt, écrit admirablement bien.

Et pourtant..., et pourtant, je n'ai pas vraiment accroché au récit que j'ai trouvé trop long. J'ai mis trop de temps pour atteindre la 150e page qui m'a fait renoncer à ma lecture, j'ai passé trop de paragrapes, ce qui prouve mon désintérêt. J'ai donc mis fin à une lecture qui aurait pu m'instruire sur cette période en France. Tant pis. Je n'ai sans doute pas choisi le bon moment pour découvrir l'auteure.

smiley 2


clans

Voici le premier tome de la trilogie "Et l'Egypte s'éveilla" de Christian Jacq. 

L'égyptologue a écrit des sagas qui se déroulent à différents moments de l'histoire de l'Egypte antique. La série des Ramsès est sans doute la plus célèbre de ses oeuvres. C'est en tout cas avec ces romans que j'ai découvert l'auteur.

Dans cette trilogie, Christian Jacq répond à une question qui lui a souvent été posée : "Comment l'Egypte des pharaons est-elle née, de quelle manière s'est affirmée cette prodigieuse civilisation?"

Grâce à des découvertes, notamment à Abydos, il est maintenant possible de deviner ce qui s'est réellement passé 3500 ans avant JC.

A cette époque, différents clans se côtoient et sont prêts à s'entredéchirer. Narmer, seul survivant du clan Coquillage part à la découverte du pays des Deux-Terres afin de trouver ceux qui ont massacré sa tribu et la petite voyante qui l'a sauvé de la mort.

Il ne le sait pas encore mais il sera soumis à différentes épreuves.

En chemin, il rencontre Scorpion avec qui il s'affronte et qui deviendra son frère de sang. 

Alors que les deux hommes rêvent de vengeance, les différents clans dirigés par Taureau, Lion ou Crocodile rêvent de puissance et de conquête de territoires. 

Christian Jacq emmène ses lecteurs en des lieux qui deviendront célèbres et relate la magie qui a permis aux différents protagonistes de vaincre. 

Longtemps je me suis demandé si ses héros étaient des humains ou des animaux. Taureau, Lion, Crocodile ou encore Oryx, Gazelle ou Cigogne sont des chefs de clans avec à leur service des animaux. C'est du moins ce que j'en ai conclu. 

Comme d'habitude, l'auteur a réussi à me captiver. La trilogie compte 999 pages mais se lit très vite. 


cauvin

J'ai commencé ce roman de Patrick Cauvin et je l'ai refermé à la page 100. J'ai fait un effort pour arriver là mais je n'ai pas eu le courage de poursuivre.

La 4e de couverture indiquait : 

"En 1944, la propagande nazie fit tourner un film destiné principalement aux représentants de la Croix-Rouge internationale, intitulé Le Führer offre un village aux Juifs. On y voyait, dans une atmosphère de joie et de travail, évoluer des Juifs "heureux" dont la plupart furent exécutés après le tournage. Ce fut sans doute, par l'intermédiaire du cinéma, l'acte de mystification le plus cynique et le plus tragique qui ait été commis."

C'est ce que j'appelle, non pas de la publicité mensongère, mais une 4e de couverture mensongère. Arrivé au tiers du récit, c'est à peine si l'auteur cite Hitler et ce film - qui est censé être le thème du roman - n'a pas encore débuté! 

Les  premières pages se déroulent dans les années 30 et au début des années 40. On y suit l'évolution d'un jeune homme et d'une jeune femme - qui ne se connaissent pas - et qui vont faire du théâtre ou jouer dans un film. 

Je suppose que ces deux personnages se retrouvent dans le fameux film mais je n'ai pas eu la patience d'attendre que l'histoire démarre vraiment. Cent pages au cours desquelles il ne se passe pas grand-chose m'ont suffi. 

smiley 2


scorpion

Dans le 2e tome de la trilogie "Et l'Egypte s'éveilla", la guerre des clans continuent. Des chefs de clans ont été exterminés. Taureau et ses alliés Scorpion, Narmer et la prêtresse Neit, Lion et Crocodile veulent tous vaincre et diriger l'Egypte. 

Meurtres, trahisons, mensonges, magie, tout est permis pour décimer l'ennemi. (3500 ans plus tard, rien n'a changé!) 

Les clans doivent affronter deux ennemis supplémentaires : les Libyens qui envahissent le Nord et les Sumériens qui ont conquis le Sud. 

Grâce à leur armement en bronze (métal non connu des Egyptiens), les Libyens sortent vainqueurs. Grâce à leur flottille performante , les Sumériens se rendent maitre de Nékhen.

Lion et Crocodile qui s'étaient alliés se séparent. Lion est tué par le chef libyen. Reste Crocodile qu'il faudra certainement abattre dans le tome 3.

Grâce à la magie, Narmer et Neit parviennent à reprendre Nékhen et suppriment le chef sumérien tandis que Taureau meurt, poignardé par son général, un vendu. Quant aux Vanneaux, un peuple qui vit le long du fleuve, ils s'allient aux plus forts, n'hésitant pas à tourner leur veste. 

Avant de mourir, Taureau proclame Narmer roi du Sud.

Il ne lui reste plus qu'à affronter les terribles Libyens afin de devenir maitre des Deux Terres. 

Et c'est parti pour le tome 3 et, je le suppose, ses guerres incessantes! 

Mon avis : Si le style de Christian Jacq arrive toujours à m'attacher à son récit, je trouve quand même l'histoire longue et répétitive. Le sang coule à flot sans aucun remords. Les morts ne comptent pas! 


collier

Voilà un auteur que je ne connaissais que de nom. J'ai beaucoup entendu parler de "La salamandre" ou encore de "Rouge Brésil" mais je ne connaissais pas ce roman qui m'a été offert.

C'est un roman court (165 pages) qui se lit très vite, le temps d'une pause dans mes lectures de trilogies. 

Qui est le héros de ce livre qui se déroule en 1919 dans une petite ville du Berry? 

Morlac, ce héros de la guerre qui est retenu prisonnier dans une caserne déserte ou Guillaume, son chien qui l'attend devant sa prison?

La vie des deux personnages est étroitement liée. Le chien a accompagné son maitre à la guerre et a participé à certaines attaques. Il en est même revenu blessé tout comme Morlac, qui ne se défend pas, qui attend d'être jugé et condamné.

Un troisième personnage : le juge chargé de traiter l'affaire. L'affaire? Mais que reproche-t-on à ce héros? L'auteur ne livre les faits qu'à la fin de l'ouvrage, ce qui pousse le lecteur à aller de l'avant. Le juge Lantier est prêt à passer l'éponge si Morlac dit regretter son geste, avoue avoir commis ce délit sous l'emprise de l'alcool,... Mais le principal intéressé refuse. Il persiste et signe! 

Et puis il y a encore Valentine avec qui Morlac a eu un fils lors d'une permission. Valentine qui l'aime par-dessus tout, qui l'attend impatiemment, lui qui refuse de la voir. 

Pour le juge Lantier, l'affaire Morlac sera la dernière. C'est peut-être pour cela qu'elle lui tient particulièrement à coeur. 

Un court récit sur la guerre et son absurdité, sur la fidélité et la loyauté, une belle surprise que je vous invite à découvrir.


faucon

Guerre après guerre, l'Egypte se construit. Avant de créer un pays riche et prospère, il faut d'abord éliminer tous les ennemis.

C'est ce que fait Narmer, armé de son fidèle Scorpion, son frère de sang. Celui-ci est un conquérant et semble plus apte à défendre donc à diriger le pays des Deux Terres mais les dieux en ont décidé autrement. C'est Narmer qui porte la couronne blanche. Il lui reste à éliminer les Libyens et il portera la couronne rouge.

Une fois ce peuple barbare éliminé, il reste Crocodile, le seul chef  qui a survécu à la guerre des clans. Toujours prêt à s'allier au plus fort pour éliminer Narmer, Crocodile n'hésite pas à trahir pour servir ses intérêts.

Quand Narmer découvre son dernier ennemi, le plus féroce, celui à abattre, il pleure. Il ne peut pas se résoudre à le faire disparaitre. Pourtant, tant que celui-là sera vivant, la paix ne sera pas possible...

Sorti vainqueur des 7 épreuves voulues par l'Ancêtre, Narmer, devenu Némès, devient le premier pharaon de l'Egypte naissante. Memphis, la capitale, se construit peu à peu et la vie s'y organise sous le commandement de Narmer et de sa femme, la prêtresse Neit. 

Ouf! Me voilà enfin arrivé au bout de cette trilogie de 999 pages! Un récit intéressant sur l'éveil du pays des pharaons mais une longue suite de guerres un peu lassante, je trouve. Des hectolitres de sang ont été versé comme pour toute conquête d'un pays! Guerre, meurtre, mensonge, trahison, tels sont les maitres mots de ce récit qui ne m'a plus que moyennement. 

J'ai été plus captivé par d'autres récits de Christian Jacq comme la série des Ramsès, par exemple, qui compte 2000 pages, si je m'en souviens bien! 

Ces 3 volumes sont reliés en un seul.

trilogie


vie

Je ne lis pas Amélie Nothomb. De l'auteure , j'ai lu "Attentat" il y a 15 ans. Je n'ai pas aimé et, du coup, je n'ai pas donné une deuxième chance à la plus célèbre des auteures belges ... jusqu'à ce jour. 

J'ai reçu "Une forme de vie", j'en ai lu la 4e de couverture qui m'a attiré et je me suis donc mis à lire ce roman épistolaire. Eh bien, autant le dire tout de suite, je n'ai pas aimé. Ce n'est nullement le style de l'auteure qui m'a dérangé mais bien l'histoire en elle-même. 

Pourtant elle débutait bien. Amélie reçoit un courrier d'un GI embourbé dans la guerre d'Irak. Comme elle entretient une correspondance avec 2000 lecteurs - nous dit-elle - elle répond à Melvin Marpple qui lui avoue très vite qu'il est obèse. 

Envoyé en Irak alors qu'il pesait 55 kg pour 1,80m, il a grossi de 130 kg. C'est sa façon à lui de se rebeller contre la guerre. 

A partir de là, j'ai ressenti un certain malaise (que j'avais déjà éprouvé à la lecture du célèbre roman de Patrick Suskind "Le parfum"). J'ai été dégoûté par cet étalage de graisse, ces descriptions de l'obésité. Amélie arrive à faire de ce corps difforme une sorte d'oeuvre d'art inscrit dans le catalogue d'une galerie à Bruxelles. Beurk ! 

Pas très sympa pour les obèses, je trouve, les propos de l'auteure ou de son héros! 

Voici un exemple de ce qui m'a fortement dérangé :

"Quand arriva la nouvelle lettre de l'Américain, je ne me rappelais plus que je lui avais demandé une photo. Je pris le cliché en pleine figure : on y voyait une chose (sic!) nue et glabre, tellement énorme qu'elle débordait du cadre. C'était une boursouflure en expansion... La graisse fraiche devait traverser des continents de tissus adipeux pour s'épanouir à la surface, avant de s'encrouter en barde de rôti, pour devenir le socle du gras neuf..."

Par contre, j'ai apprécié l'apologie des lettres que fait Amélie et la façon dont l'auteure s'est livrée dans ce récit. 

Certains passages m'ont fait penser à quelqu'un qui se reconnaitra : 

"Il y a des personnes que je reconnais uniquement par l'épistolaire (ou par mails, ce qui est pareil). Certes, je serais curieuse de les voir, mais c'est loin d'être indispensable. Et les rencontrer ne serait pas inoffensif..."

"Pourquoi un ami d'encre et de papier vaudrait-il moins qu'un ami de chair?"

Une question se pose : Vais-je attendre 15 ans avant de lire un 3e Amélie Nothomb? 

smiley 2


Je crois que je deviens de plus en plus difficile au niveau lecture ! 

La prochaine fois, j'espère pouvoir vous parler de coups de coeur ! 

 

 

 

 

Posté par philippedester à 06:31 - Littérature - Commentaires [13] - Permalien [#]

Commentaires

    Bonjour Doudou,

    Une série de livres que j'aime.
    Surtout "Le collier rouge" j'ai adoré.
    Je suis une adepte d'Amélie, pas toujours pour l'histoire, mais sa plume magistrale, son français impeccable, bref, une fille très cultivée qui adore la langue française, qui parle bien, je l'ai rencontrée à la foire du livre, qui est d'une grande gentillesse, originale certes, mais une bonne auteure.
    L’écriture pour moi, a autant d'intérêt que l'histoire, je sais que notre compatriote ne sera jamais ta tasse de thé !
    Bonne journée, de doux bisous s'envolent vers toi.

    Posté par Mousse, 31 mai 2017 à 07:14
  • J'aime beaucoup Christian Jacq. Pas encore lu cette trilogie ...du coup j'hésite un peu : tu ne sembles pas tout à fait convaincu. A voir cet été...

    Posté par Kristin, 31 mai 2017 à 15:35
  • J'ai eu il y a longtemps une période Christian Jacq, ça fait longtemps que je n'ai rien lu de cet auteur.
    Amélie Nothomb:j'en ai lu pas mal mais je n'aime pas toujours, si tu ne devais en lire qu'un lis "stupeur et tremblement" son meilleur à mon avis.
    JC Ruffin j'ai lu Rouge Brésil à sa sortie, j'avais beaucoup aimé.

    Posté par Patricia45, 31 mai 2017 à 16:07
  • je n'aime pas Amélie ! bonne journée

    Posté par khanel3, 01 juin 2017 à 06:31
  • Coucou Philippe
    J'ai trois livres de C Jack qui attendent d'être lus, ceux que tu présentes...Je vais les lire du coup !
    Pour Amélie, j'ai lu deux livres...pour ne pas rester ignorante...je n'ai absolument pas aimé et me suis même demandée ce qu'on lui trouvait...Mais chut je vais me faire houspiller !
    Tu nous fais des photos des tes roses ?
    Bonne journée

    Posté par jacqueline., 01 juin 2017 à 08:12
  • J’aime bien ta façon honnête de parler de tes lectures.

    Posté par Capucyne, 01 juin 2017 à 12:11
  • Bonjour Philippe,

    Moi aussi j'ai eu du mal à finir le livre de Françoise Chandernagor, te ses autres livres aussi, ce doit être son écriture.
    j'ai eu une période Christian Jacq mais on s'en lasse.
    je viens de découvrir les polars suédois avec Viveca Stein et Camilla Lacberg, si tu ne connais pas, tu passeras je l'espère un été palpitant!...à lire dans l'ordre chronologique, ils sont tous en poche.
    PS - tu m'as donné envie d'avoir un Brunnera macrophylla dans mon jardin, c'est fait, je l'ai planté hier...
    .Bon week end - Bises - Valériane.

    Posté par valeriane, 01 juin 2017 à 13:46
  • bonsoir Phillipe ; J'aime beaucoup l'Egypte des pharaons ( depuis la 6eme au lycée ) , j'ai donc lu Christian Jacq .
    Le parfum de Suskin m'avait dérangé peu , mais quelle imagination et vocabulaire en ce qui concerne les odeurs ...
    pas lu Amélie Nothomb . En ce moment je lis :"la malédiction des justes " de Noël Mamère , j'aime beaucoup
    Bonne lecture et merci pour tes opinions

    Posté par claude, 01 juin 2017 à 16:45
  • Amélie, originaire de Belgique qui a vécu sa petite enfance au Japon, a toujours admiré le raffinement et l’art de vivre du pays. À l’âge adulte, elle y retourne pour un contrat d’interprète au sein de la prestigieuse compagnie Yumimoto, afin d’y travailler et d’y vivre comme une Japonaise en tant qu'employée.
    La jeune femme se heurte à un système rigide auquel elle a du mal à s’adapter et enchaîne gaffe sur gaffe. Sous les ordres de la belle mademoiselle Fubuki Mori, elle-même sous les ordres de Monsieur Saito qui lui est sous les ordres de monsieur Omochi aux ordres de monsieur Haneda, la jeune « Amélie-san » est aux ordres de tout le monde.
    C’est l’histoire d’une déchéance cruelle et injuste : elle descend les échelons de la hiérarchie de la société jusqu’au poste de « dame pipi ». Elle refuse néanmoins de démissionner pour garder son honneur (notion fondamentale de la culture japonaise

    J'ai lu Stupeur et Tremblements d'Amélie Nothomb et j'ai également vu le film et j'ai beaucoup aimé le livre et le film .
    Un ami qui a son fils qui vient d'arriver au Japon nous a dit qu'on ne peut avoir un compte en banque au Japon avant 1 an de résidence .
    Tout est payé en espèces et tout devient compliqué .
    Tu devrais essayer ce livre .
    Bises

    Posté par Marithé, 01 juin 2017 à 17:39
  • c'est bien de lire ! moi je n'y arrive pas et d'ailleurs je ne saurais quoi choisir
    et en plus je ne prends pas le temps ou je ne l'ai pas
    mais si un jour je m'y mets je te demanderai conseil
    bonne journée nises Cathline

    Posté par cathline, 02 juin 2017 à 05:39
  • Bonjour Philippe,
    Je n'ai lu d'Amélie Nothomb que Stupeurs et tremblements. Le livre ne m'avait pas déplu, sans me passionner vraiment.
    Quant à Christian Jacq, je n'ai encore rien lu de lui. Il faudrait peut-être que je m'y essaie. Quand notre fille faisait ses études d'égyptologie, ses professeurs d'université critiquaient beaucoup cet écrivain, le jugeant fantaisiste pour ce qui est de la vérité historique. J'ignore ce qu'il en est vraiment.
    Bien à toi
    Alain

    Posté par alain, 02 juin 2017 à 08:52
  • La période lecture arrive ! moi, j'ai toute l'année pour lire ! c'est bien la retraite !! J'ai du mal avec A Nothomb, je n'accroche pas ! J'ai lu C Jacq, vais m'y remettre peut être, Je suis moyennement interessée par F Chandernagor C'est une question d'affinité, si je n'arrive pas a rentrer dans l'histoire, je peux fermer le livre et l'abandonner sur l'étagere !

    J'aime bien le groseiller a fleurs j'en avais deux, il n'en reste plus !Je ne connaissais pas les autres coleurs, jolies !!
    J'en enfin mes plants a repiquer, je n'ai pas eu le temps de m'en occuper entre les courses et les rendez vous chez le medecin (routine)
    Tu vas bien ?
    A bientôt Philippe Bon W K

    Posté par violette, 02 juin 2017 à 17:52
  • Bonjour Philippe
    De Françoise Chandernagor j'ai lu entre autre les 2 premiers volumes de La Reine oubliée consacrée à Cléopâtre Séléné j'attend toujours le 3éme volume ...
    Je lis de moins en moins vite surtout quand les caractères sont petits !!!
    Bon weekend
    Bises amicales

    Posté par Océanique, 03 juin 2017 à 09:44

Poster un commentaire